Dakar-Echo

Carrefour a ouvert son premier magasin sans caisse à Dubaï où 97 caméras surveillent chaque client

Carrefour a ouvert son premier magasin sans caisse à Dubaï où 97 caméras surveillent chaque client

Caméras et intelligence artificielle… pour faire ses courses sans aucun contact. Carrefour se lance à Dubaï alors qu’en Chine ce genre de magasin explose depuis la pandémie. Plusieurs initiatives existent en France.

Les magasins sans caisse continuent d’ouvrir aux quatre coins de la planète. Après Amazon ou Casino, c’est Carrefour qui se lance à Dubaï. Faire ses courses plus rapidement et sans le moindre contact, un argument en temps de Covid, voilà les promesses de ses supermarchés du futur qui fonctionnent grâce à la reconnaissance des caméras et de l’intelligence artificielle.

Un pari fou pour l’enseigne
Une première pour la France ! C’est dans une ville plutôt futuriste que Carrefour a décidé d’ouvrir son premier magasin sans caisse, à Dubaï dans le Mall of the Emirates. Un pari fou pour l’enseigne, porté par l’intelligence artificielle, lui permettant de supprimer toutes les caisses traditionnelles et de simplifier les achats de ses consommateurs.

Dans ce supermarché, 97 caméras surveillent chaque client pour identifier les produits, gérer les stocks et répondre au flux des clients. Tous les produits sont identifiés et préenregistrés dans la base de données du magasin. Le nombre d’articles proposés reste pour l’instant assez limité avec 1 300 produits. Et pour que les super-calculateurs informatiques ne surchauffent pas, la supérette ne peut pas accueillir trop de monde à la fois.

Paiement via une application
Le CarrefourCity+ est une première même si Carrefour avait déjà ouvert des magasins où les clients ne passaient plus par les caisses, mais juste scannaient leurs articles. Dorénavant c’est plus simple : l’accès au magasin et le paiement des courses sont activés via l’application mobile de Carrefour. Le montant est ensuite automatiquement prélevé sur la carte préenregistrée. Pour son projet, Carrefour s’est grandement inspiré de son concurrent dans les magasins sans caisse, Amazon Go.

En France, Casino a ouvert ses « black box » autonomes
Les clients du magasin sont identifiés sans avoir recours à la reconnaissance faciale, mais par leur structure corporelle et de l’intelligence artificielle conçue par un groupe chinois Aifi.

L’entreprise asiatique travaille notamment avec d’autres magasins sans personnel comme les marques Wundermart ou AH to go. D’après Aifi, les clients du magasin n’utilisent ni reconnaissance faciale et ne stockent aucune donnée biométrique pour le fonctionnement du magasin.

En France, des initiatives existent comme les « Boxy » de la start-up Storelift, une supérette 100% automatisée sans caisse, mais proposant seulement 300 produits. Le groupe Casino aussi a récemment ouvert ses « black box » autonomes.

En Chine, ce genre de magasin explose depuis la pandémie, un mode de vie de plus en plus accepté par les clients. Pour Dubaï, c’est un nouveau pas vers un avenir totalement numérique, indépendant pour certains et dénué de contact pour d’autres. Les initiatives progressent et nul doute que la pandémie pousse petit à petit ce genre de projet à être accepté par les consommateurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire