SociétéVedette - La UNE

Trafic de drogues dures, circulation massive de faux billets : le Sénégal, un pays à haut risque !

Les nombreux trafics illicites, notés ces derniers temps, seraient-ils en passe de faire basculer le Sénégal dans l’univers du narcotrafic ?

Les inquiétudes fusent en tout cas au regard des importantes saisies de drogue, notamment de drogue dure, qui sont notées et de manière fréquente. Comme en attestent d’ailleurs les statistiques : de janvier 2024 à nos jours, le cumul des saisies déclarées se chiffre à 1 240,44 kg de cocaïne et 200 kg de cannabis, pour une valeur totale estimée à plus de 99 milliards 237 millions (99.237.000.000) de FCFA.

Ce compte ne tient même pas compte des 805 kg de cocaïne interceptés par la Marine nationale en janvier dernier et dont la valeur marchande n’a pas été dévoilée et d’autres opérations concernant de petites quantités ou d’autres drogues saisies.

A cela s’ajoute également le trafic de faux billets de banque qui devient, lui aussi, très important. D’ailleurs, au moins 5 milliards, 314 millions 826 mille 36 FCFA (5.314.826.036 FCFA) ont été interceptés en faux et billets noirs, le 16 avril dernier, à Tanaff (Sédhiou).

Le Sénégal serait-il devenu une plaque tournante du trafic de drogue et du commerce illicite et/ou parallèle? Longtemps considéré comme un pays de transit notamment pour la drogue dure et les narcotrafics, le pays fait face actuellement à de grosses saisies de drogues qui tendent à confirmer le rôle majeur qu’il joue pour les trafiquants.

Pis, le Sénégal pourrait aussi être un lieu de forte consommation de drogue. Rien que le dimanche 14 avril dernier, la Brigade commerciale des Douanes de Kidira, Subdivision de Tambacounda, Région Douanière Sud-Est a enregistré, à Kidira, une saisie record de 1137,6 kg de cocaïne, jamais effectuée sur les routes du Sénégal jusque-là.

La drogue dure trouvée dissimulée, grâce à un scanner, dans un camion aux apparences vides en provenance du Mali, est évaluée à 91 milliards de FCFA. C’est «la plus importante saisie de cocaïne par voie terrestre jusque-là enregistrée au Sénégal. Il s’agit de 1137,6 kg de cocaïne conditionnés en 948 plaquettes et mis dans des sacs soigneusement dissimulés dans le double fond d’un camion frigorifique venant d’un pays limitrophe du Sénégal», explique la Douane dans un communiqué.

Auparavant, les éléments de cette même Subdivision de la Douane de Tambacounda, à travers la Brigade mobile de Koumpentoum, avaient mis la main sur près de 92 kg (91,84 kg) de cocaïne (à Koumpentoum), le 31 mars dernier. Cette drogue dure est évaluée à 7 milliards 347 millions 200 mille FCFA. Les deux convoyeurs de nationalité étrangère ont été arrêtés.

2245,44 KG DE CACAÏNE SAISIS PAR LES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE, DEPUIS JANVIER 2024
Le mardi 05 mars 2024, c’est la Brigade commerciale des Douanes de Keur-Ayib, Subdivision des Douanes de Kaolack, Région Douanière du Centre, qui s’est illustrée par une saisie de drogue dure. Ladite saisie porte sur onze (11) kilogrammes de cocaïne et deux cent (200) grammes de cannabis, pour une contrevaleur totale estimée à 890 millions de FCFA. Des saisies record de la cocaïne ont lieu dans un court intervalle.

Ce qui est à noter, c’est aussi que ces opérations illicites, détectées par les différentes Forces de défense et de sécurité, ne sont pas des cas isolés ; elles sont récurrentes. En effet, la mer, le port de Dakar, les différentes villes frontalières du pays, constituent des portes d’entrée de stupéfiants et autres marchandises illicites.

Dans la nuit du vendredi 5 janvier, 5 commandos de la Marine nationale sont portés disparus en haute mer. Ils étaient à bord du patrouilleur de haute mer, Le Walo, et poursuivaient un navire suspecté de trafic international de drogue. Les marins ont été piégés par les trafiquants qui auraient préférer couler leur navire suspect. Leurs corps n’ont jusque-là pas été retrouvés.

En outre, en janvier dernier, 805 kilos de cocaïne avaient été saisis, au large des côtes sénégalaises, sur un navire, avait annoncé la Direction des relations publiques des Armées sénégalaise (DIRPA), sans donner de détail sur le navire et la valeur de la cargaison.

Bref, en tout, la Douane sénégalaise a saisi un total déclaré de 1 240,44 kg de cocaïne et 200 g de cannabis, pour une valeur totale estimée de 99 milliards 237 millions (99.237.000.000) de FCFA. A cela viennent s’ajouter les 805 kg de cocaïne captés par la Marine nationale en haute mer en janvier dernier dont la valeur marchande n’a pas été déterminée. Ce qui fait une saisie globale dévoilée de 2 245,44 kg de cocaïne par les Forces de défense et de sécurité, depuis janvier 2024.

CES EXPLOITS DE LA MARINE NATIONALE, ENTRE OCTOBRE ET DECEMBRE 2023
Les tendances actuelles ne sont qu’une suite d’une situation constatée depuis la fin de l’année. En effet, dans la nuit du 26 au 27 novembre 2023, près de 3 tonnes de cocaïne ont été découvertes par la Marine sénégalaise à bord d’une embarcation. Le navire a été intercepté à plus d’un kilomètre de Dakar, avec 10 personnes dont un Sénégalais à bord.

Les autorités chargées de la lutte contre le trafic de stupéfiants, à travers le communiqué de la DIRPA, n’avaient pas déterminé la valeur marchande estimée de cette drogue, même si lors de la saisie d’une cargaison de près de 3 tonnes de cocaïne au large de Dakar, le 23 mai 2023, elles avaient estimé cette marchandise illicite à 126 milliards de FCFA.

Le vendredi 22 décembre 2023, la Marine sénégalaise a saisi, à 220 km au large de Dakar, 690 kg de cocaïne qui étaient convoyés à destination de l’Europe dans une embarcation ultra-rapide de type go-fast et avait arrêté les cinq Espagnols à son bord. Le patrouilleur a dû effectuer des avertissements verbaux et des tirs de sommation pour stopper le navire. Là aussi, la DIRPA est restée muette sur la valeur estimée de cette drogue.

Auparavant, dans la nuit du 26 au 27 novembre 2023, le patrouilleur «Le Fouladou» de la Marine nationale a intercepté un autre bateau à 150 km au Sud de Dakar, avec à son bord près de 3 tonnes de cocaïne (2975 kg). Même si aucune information n’a été donnée concernant la valeur de cette grosse prise, l’on peut avancer qu’elle devrait coûter plus ou moins environ 126 milliards de FCFA.

Surtout que, le 14 décembre 2023, soit environ un mois après, la Marine nationale arraisonnera un autre bateau à 450 km au Sud des eaux sénégalaises, transportant 3 tonnes de cocaïne. Cette saisie record avait été estimée à une valeur minimale de 120 milliards de FCFA.

Quelques mois plus tôt, en octobre 2022, une saisie de 300 kilogrammes de cocaïne a été opérée par la Douane sénégalaise à Kidira, pour une valeur estimée de 24 milliards de FCFA.

Les agents des Douanes de la Brigade commerciale de Kidira ont trouvé par devers les convoyeurs de cette drogue en provenance du Mali des devises étrangères dont 2000 dollars, 10.028 léones, 250 ouguiyas, 830 mille FCFA ainsi que des francs guinéens. La liste des saisies de drogue dure de ces 12 derniers mois est loin d’être exhaustive.

PUS DE 5.314.826.036 SAISIS EN FAUX BILLETS DE BANQUE, DEPUIS JANVIER 2024
Le Sénégal est aussi confronté à la circulation illicite de devises, y compris celles étrangères. Et en plus des stupéfiants, les nombreux milliards en billets noirs et faux billets interceptés ces derniers mois en disent long sur le phénomène et attestent de l’ampleur de cette forme de criminalité.

Le mardi 16 avril 2024, une importante somme en billets noirs a été mise hors circuit au Sud du pays, à Goudomp, pour une valeur estimée à 05 milliards de FCFA. Un coup de filet, réalisé par les éléments du poste des Douanes de Tanaff, dans le département de Goudomp (Sédhiou), qui a permis la saisie de cette manne composée de quatre (04) millions en coupures de 50, 10 et 200 Dollars ; quatre (04) millions en coupures de 500, 200 et 100 Euros ainsi que de deux cent (200) millions en F CFA. Au total 4 personnes ont été interpellées, dont deux de nationalité sénégalaise et deux de nationalité étrangère.

Une dizaine de jours plus tôt, la Brigade spéciale et de recherche des Douanes (BSR) relevant de la Subdivision de Dakar-Extérieur, Direction régionale des Douanes de l’Ouest, a réalisé une saisie de billets noirs d’une contrevaleur de 314.826.036 FCFA, le dimanche 07 avril 2024 à la Cité Balabey de Thiès.

Déjà, le dimanche 3 décembre 2023, la Brigade de recherche (BR) de la Gendarmerie de Keur Massar a saisi près de 2 milliards de F CFA en faux billets. Un ressortissant gambien et un Sénégalais ont été arrêtés et placés en détention. Il s’agit d’un homme d’affaires et d’un technicien en génie civil.

Longtemps considérée comme une zone de transit pour les drogues produites en Amérique Latine en destination de l’Europe, l’Afrique de l’Ouest et du Centre est aussi devenue une région de forte consommation, selon l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC).

Fatou NDIAYE & I.DIALLO

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 290

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *