Ça se passe ailleursEthiopieFaits divers

37 millions d’euros s’évaporent des distributeurs de la Commercial Bank of Ethiopia

Les distributeurs de la banque délivrent de l’argent sans compter, 37 millions d’euros s’évaporent

Une banque éthiopienne cherche à récupérer près de 37 millions d’euros qui se sont évaporés après des retraits massifs causés par un problème technique. Durant quelques heures, de longues files d’attente se sont formées devant les distributeurs automatiques de billets à travers le pays.

En Éthiopie, où les habitants vivent avec un revenu mensuel brut de 85 $ par mois (moins de 80 €), le problème technique qui a touché le week-end dernier la Commercial Bank of Ethiopia (CBE) a dû faire le bonheur de certains.

Durant quelques heures, des clients de cette banque, la plus grande du pays, ont pu retirer bien plus d’argent que ce qu’ils avaient sur leurs comptes en banque.

L’information sur ce « bug » s’est vite répandue au sein des campus universitaires via les messageries et les appels téléphoniques, provoquant de longues files d’attente devant les distributeurs automatiques dans la matinée de samedi.

Un étudiant de Jimma (sud-ouest) a témoigné auprès de la BBC. Il rapporte qu’il « ne croyait pas que c’était vrai » lorsque des amis lui ont dit qu’il était possible de retirer de grosses sommes aux distributeurs automatiques, ou encore de transférer de l’argent à l’aide de l’application de la banque.

Plus de 40 millions de dollars auraient été retirés
Face à ce dysfonctionnement, le système bancaire éthiopien a été ensuite fermé pendant plusieurs heures : le temps de résoudre le problème, les clients ne pouvaient plus retirer de l’argent.

La banque n’a pas précisé le montant retiré, mais les médias locaux ont rapporté que 2,4 milliards de birrs éthiopiens (plus de 40 millions de dollars, soit près de 37 millions d’euros) auraient été retirés ou transférés vers d’autres banques, selon Associated Press (AP).

Lors d’une conférence de presse lundi, le président de la banque, Abe Sano a déclaré aux journalistes qu’un demi-million de transactions avaient été effectuées. Une grande partie de l’argent a été retirée par des étudiants, a-t-il précisé.

Au total, 490 000 transactions auraient été effectuées avant que le problème ne soit remarqué. Mais selon le patron de la banque, la perte subie reste faible par rapport au total des actifs détenus par l’établissement. Plus de 38 millions de personnes sont titulaires de comptes auprès de cette banque.

Dysfonctionnement lié à une mise à jour du système
Que s’est-il passé ? Ce problème a été causé par « une mise à jour et une inspection de routine du système », et non une cyberattaque, a indiqué dimanche la banque centrale éthiopienne dans un communiqué.

En lien avec la police, la banque CBE essaie de récupérer l’argent évaporé. L’organisme a promis de ne pas porter plainte contre les étudiants qui ont retiré de l’argent qui ne leur appartenait pas, à condition de le rendre d’ici la fin de la semaine. Les autres risquent des poursuites judiciaires.

Malgré ces menaces, et si certains étudiants rendaient volontairement l’argent, tous ne sont pas disposés à le faire. « Il y a un avis affiché dans notre cafétéria avertissant les étudiants de restituer l’argent pour éviter des conséquences juridiques, mais je n’ai vu personne le faire. Au lieu de cela, j’ai vu des messages sur TikTok d’étudiants jurant et exhortant les autres à ne pas rendre l’argent du tout », a confié à la BBC un étudiant de l’université d’Addis-Abeba.

Quant aux personnes qui n’ont pas retiré d’argent supplémentaire, pas d’inquiétude à avoir : leurs comptes sont restés intacts, a assuré le président de la CBE.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 145

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *