MusiqueSociété

Jigeen Ni, le premier et unique orchestre féminin du Sénégal veut être un exemple pour les femmes

– « Nous voulons donner l’exemple à toutes les femmes qui veulent progresser dans le domaine de l’art et les encourager. Lorsque vous essayez de faire des choses différentes, il y a beaucoup de gens qui essaient de vous décourager »

Le premier et unique orchestre exclusivement féminin du Sénégal, « Jigeen Ni », plaide en faveur d’une plus grande présence des femmes dans le secteur des arts.

Les bases de Jigeen Ni, qui signifie « femmes » dans la langue locale Volof, ont été posées avec l’idée du producteur Samba Diaite de créer un orchestre composé uniquement de femmes dans le pays.

Jigeen Ni, composé de 6 femmes qui ont commencé leur vie musicale en 2018, jouant de la guitare basse, de la batterie, des percussions, de la guitare solo et du piano, a sorti son premier album en 2021.

L’orchestre traite de nombreuses questions sociales avec ses œuvres produites à partir de genres musicaux tels que le hip-hop, le jazz, le blues, le reggae ainsi que des rythmes spécifiques au Sénégal.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars, les membres de l’orchestre Jigeen Ni ont parlé à la correspondante d’Anadolu de leur parcours musical et des problèmes auxquels elles sont confrontées en tant que femmes dans la société.

Khady Dieng, chef d’orchestre, pianiste et soliste, a déclaré qu’en plus de jouer leurs propres œuvres, elles accompagnent des artistes célèbres.

Dieng a souligné qu’elles ont franchi un seuil important dans le domaine de la musique, à savoir que les femmes peuvent également exister en tant que groupe, et a déclaré qu’elles sont le premier orchestre de femmes dans le pays et que leurs jeunes sœurs continueront sur cette voie.

« Au début, certains pensaient que nous faisions du playback, mais lorsqu’ils ont vu que nous jouions en direct, ils ont été très surpris. Aujourd’hui, l’idée que les femmes peuvent aussi jouer d’un instrument est de plus en plus répandue dans la société. Oui, les femmes peuvent jouer du djembé (un instrument de percussion local), de la guitare, du piano, de n’importe quoi. Les femmes peuvent aussi le faire. », a-t-elle assuré.

– L’Institut Yunus Emre a ouvert à la fois ses portes et son cœur »

Khady Dieng a souligné l’importance qu’elle attache à l’éducation ainsi qu’à son travail dans le domaine de la musique et a indiqué qu’elle avait lancé un projet d’école de musique réservé aux filles.

Son projet a reçu le soutien de l’Institut turc Yunus Emre de Dakar.

« Nous étions à la recherche d’un lieu pour notre projet d’école de musique où nous fournissons une éducation musicale uniquement aux filles. À ce moment-là, nos chemins se sont croisés avec l’Institut Yunus Emre. Ils nous ont attribué un local, nous ont ouvert leurs portes et leurs cœurs. Nous ne remercierons jamais assez la Türkiye et l’Institut Yunus Emre pour le soutien qu’ils nous ont apporté », a-t-elle déclaré.

La percussionniste Khady Ndiaye a fait remarquer qu’il était difficile de briser certains tabous au début, mais qu’elles n’ont pas prêté attention aux réactions négatives.

Ndiaye a poursuivi ses propos comme suit :

« Les femmes qui exercent une profession dans le domaine de l’art sont encore perçues différemment. Quand on parle de profession, on pense à un emploi où l’on travaille de 9h à 17h. Notre profession est musicienne. Nous voulons donner l’exemple à toutes nos consœurs qui veulent progresser dans le domaine de l’art et les encourager. Être une femme ne signifie pas seulement faire le ménage à la maison. Lorsque vous essayez de faire des choses différentes, il y a beaucoup de gens qui essaient de vous décourager. Nous sommes passés par là nous aussi, n’écoutez personne. Faites-vous confiance et poursuivez votre chemin. Joyeuse journée de la femme à toutes les femmes du monde ».

Fatma Esma Arslan

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 222

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *