Dakar-Echo

17 mai 20190 « So guisseh gayne bi ! Ñuul na, ñaaw na ». Combien de fois avons-nous entendu des propos similaires ? Apparemment c’est très normal, personne n’y voit...

Gennevilliers, banlieue chaude sous tension