Ça se passe ailleursInternational

New York va déployer policiers et militaires dans le métro après une série d’incidents violents

New York va déployer des militaires et de nouveaux renforts policiers pour sécuriser son métro, emprunté chaque jour par des millions de travailleurs et de touristes, après une série d’incidents violents qui ont marqué les esprits dans la mégapole américaine.

La gouverneure démocrate de l’Etat de New York, Kathy Hochul, a notamment annoncé que 750 membres de la garde nationale, l’équivalent de militaires, allaient être déployés dans le gigantesque réseau de transport de New York, qui compte plus de 400 stations.

Ils s’ajouteront aux effectifs de la police de New York (NYPD), déjà bien visibles sur les quais et dans les couloirs du métro de la mégapole, une initiative décidée peu après sa prise de fonctions début 2022 par le maire de la ville, le démocrate et ancien policier Eric Adams.

New York, mégapole de 8,5 millions d’habitants marquée par de fortes inégalités socio-économiques, avait connu une forte hausse de la criminalité durant la pandémie de Covid et les chiffres de la délinquance avaient baissé depuis.

Mais depuis le début de l’année, plusieurs incidents violents ont eu lieu dans le métro.

Le 12 février, des coups de feu tirés dans une station du Bronx et attribués à une rivalité entre des bandes, avaient fait un mort, un homme de 34 ans, et cinq blessés. Fin février, un conducteur du métro a également reçu des coups de couteau, dans une station de Brooklyn.

Ces derniers jours, un homme a également été poussé sur les voies et d’autres agressions sont survenues.

« Anxiété »
Le nombre de crimes graves dans le réseau de transports a bondi de près de 50% en janvier par rapport au même mois en 2023.

« Ces attaques odieuses et éhontées contre notre système de métro ne seront pas tolérées », a déclaré la gouverneure, alors que la sécurité sera l’un des enjeux de la prochaine élection présidentielle américaine en novembre.

Le déploiement des soldats de la garde nationale aura notamment pour but d’aider la police de New York à renforcer les contrôles des sacs des passagers dans les stations les plus empruntées.

« Les gens craignent d’être les prochaines (victimes), l’anxiété s’installe », a ajouté Kathy Hochul.

Les passagers « ne doivent pas craindre qu’une personne assise à côté d’eux porte un couteau (…) c’est ce que nous allons faire avec ces points de contrôle », a-t-elle aussi assuré.

Kathy Hochul a promis le déploiement de caméras de vidéo-surveillance supplémentaires et annoncé le projet d’interdire plus facilement l’accès au métro pour les personnes condamnées pour avoir agressé un employé du système de transports.

Avant la série d’incidents survenus ces dernières semaines, l’épisode le plus grave remontait à avril 2022, quand un homme avait ouvert le feu dans une rame à Brooklyn, à une heure de pointe, faisant plusieurs dizaines de blessés.

L’auteur des coups de feu a été condamné à de la prison à vie en octobre 2023 pour actes terroristes.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 331

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *