Dakar-Echo

Un enseignant japonais laisse un robinet couler pendant plus de deux mois, « pour aider à prévenir les infections au Covid-19 »: l’école écope d’une facture de 25.000 euros

Un enseignant japonais laisse un robinet couler pendant plus de deux mois, « pour aider à prévenir les infections au Covid-19 »: l’école écope d’une facture de 25.000 euros

Une école devra régler une facture de 25.000 euros. La cause? Un enseignant a laissé le robinet de la piscine de l’établissement ouvert pendant plus de deux mois, pensant que cela aiderait à prévenir les infections au coronavirus.

Au japon, une école a écopé d’une facture d’eau d’un montant équivalent à 25.000 euros pour sa piscine après qu’un enseignant a laissé le robinet ouvert pendant plus de deux mois, en pensant que cela aiderait à prévenir les infections au Covid-19.

L’enseignant responsable de la gestion de la piscine de cet établissement de Yokosuka, au sud de Tokyo, a ainsi laissé les vannes ouvertes de fin juin à début septembre dernier, y compris pendant les vacances scolaires.

Alors que le chlore et le système de filtration préservent en principe la qualité de l’eau, l’enseignant « s’est mis dans la tête qu’un apport continu en eau accomplirait aussi cette tâche et aiderait même à protéger du Covid », a déclaré Akira Kojiri, un responsable du rectorat local.

À plusieurs reprises, d’autres membres du personnel se sont aperçus que l’eau coulait et ont fermé le robinet, mais l’enseignant l’a à chaque fois rouvert, entraînant une consommation estimée à plus de 4.000 mètres cubes d’eau. De quoi remplir la piscine 11 fois.

L’enseignant, dont le nom n’a pas été rendu public, ainsi que deux de ses responsables ont été priés par la municipalité de Yokosuka de rembourser la moitié de la facture.

« Nous tenons à présenter nos plus plates excuses aux habitants pour le préjudice subi », a déclaré la municipalité dans un communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire