Dakar-Echo

Sans union internationale face au changement climatique, «nous sommes perdus», affirme le patron de l’ONU

Sans union internationale face au changement climatique, «nous sommes perdus», affirme le patron de l’ONU

 Les Etats doivent s’associer pour lutter contre le réchauffement climatique ou notre monde sera «perdu», avertit le patron de l’ONU Antonio Guterres, pour qui la pandémie de coronavirus illustre les méfaits de la désunion.

«Je crois que l’échec à contenir la propagation du virus, parce qu’il n’y a pas eu suffisamment de coordination internationale (…) doit faire comprendre aux pays qu’ils doivent changer de voie», a-t-il déclaré à l’AFP avant l’ouverture de l’Assemblée Générale des Nations Unies le 21 septembre.

«Ils (les Etats) doivent agir ensemble face à la menace climatique, bien plus grave que la pandémie en soi – c’est une menace existentielle pour la planète et nos vies mêmes», a-t-il insisté dans des entretiens accordés à plusieurs membres de l’alliance de médias Covering climate now, dont l’objectif est de renforcer la couverture des questions liées au climat.

«Soit nous sommes unis, soit nous sommes perdus,» a-t-il lancé, appelant notamment à adopter «de vraies mesures de transformation dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture, de l’industrie, dans notre mode de vie, sans lesquels nous sommes perdus.»

En raison de la pandémie de Covid-19, d’importantes réunions internationales sur le climat prévues en 2020 ont du être reportées, faisant craindre de nouveaux retards dans la lutte contre le changement climatique.

Articles similaires

Laisser un commentaire