Dakar-Echo

Productivité intellectuelle

Productivité intellectuelle

Ils ont finalement retrouvé la voix après leur mutisme dans l’affaire dite des terres de Ndingler. Et c’est pour se fendre d’un communiqué, saluant « la courageuse, sage et sensée décision » du Chef et son gouvernement « toujours du côté des populations » qui retrouvent leurs terres.

Ce qui fait de leur Champion un protecteur de ces pauvres Sénégalais. C’est comme si, bien sûr, l’investisseur victime de cet arbitrage défavorable était un étranger et pas un Sénégalais qui créée des emplois dans son propre pays en plus de contribuer à son autosuffisance alimentaire.

Et ce sont des gens qui conseillent le Chef qui se livrent à ce genre de gymnastique. Pendant tout le temps que des activistes investissaient les réseaux sociaux, défendant une partie et tirant sur le gouvernement, ces gens au pouvoir assistaient en spectateurs.

Aucun d’entre eux n’avait jugé utile ou osé intervenir pour défendre la position de l’Etat, laissant la tâche ingrate à d’autres. Et il a fallu que le Chef prenne une décision pour qu’ils commencent à l’ouvrir.

Ne soyez pas surpris de les voir applaudir quand le Chef prendra une décision contraire à celle d’avant-hier. Ils sont comme ça !

Des messieurs et dames qui nous ont d’ailleurs habitués à ces jongleries. Jamais au-devant, toujours à l’affut d’une déclaration du Chef pour sortir du bois.

Sur le plan de la production des idées, il ne faut rien attendre d’eux. C’est d’ailleurs comme si on leur demandait de décrocher la lune. Un Chef sans charisme, des lieutenants plus préoccupés à leur confort qu’à être des agitateurs d’idées.

Et si ce sont ces gens qui veulent nous mener vers l’émergence ou reconstruire ce pays, on peut dire que nous sommes mal barrés.

La preuve, il leur a fallu de longs mois pour distribuer une aide qui devrait soulager de façon diligente des paumés qui continuent de crever de faim en juillet en étant plus misérables qu’en avril. Bel exploit !

Articles similaires

Laisser un commentaire