Dakar-Echo

Ridicule

Ridicule

Assane Diouf, l’ex-émigré qui a été envoyé en prison pour son impertinence et son irrévérence, devra la fermer pour un bon bout de temps.

Si le juge a assorti sa décision de certaines restrictions, c’est parce que le bonhomme empêchait réellement l’establishment politique et maraboutique de roupiller tranquillement.

Mais dans l’histoire de notre auguste justice, c’est la première fois sans doute que l’on voit un accusé condamné avec des restrictions qui frisent le ridicule.

Celui qui est considéré comme un insulteur public est interdit de plateaux télévisés, de débats publics et de s’afficher sur les réseaux sociaux pour une durée de… 3 ans.

Et suprême bêtise, on lui a ordonné un suivi psychiatrique plutôt que de commettre un spécialiste pour juger du degré de folie supposée du bonhomme qui tire sur tout ce qui bouge tout en faisant preuve d’une grande lucidité quand il s’agit de se défendre. En tout cas, pour un détraqué, il s’est bien défendu lors de son procès avec une grande et rassurante pertinence.

Mais c’est bien fait pour sa g…. il n’avait pas à s’intéresser à la coquette fortune du tout puissant porte – parole du khalife général des mourides.

Quel sacrilège ! C’est en tout cas quand il s’est mis à tutoyer son ancien camarade de « Daara » qu’on l’a renvoyé à Rebeuss d’où il ne sortira qu’après la présidentielle.

Ah, notre si belle démocratie si chahutée. Le Chef s’en tamponne, lui, c’est son image qui l’intéresse. Ainsi, il s’est offert la CAF pour un milliard. Mais puisque c’est pour une question de prestige, c’est déjà ça de gagné.

En attendant le combat de lutte à la Gas… con pardon Gaston ! Mais quel prestige diable ? Le pauvre… .Il peut tout de même se consoler de la plus haute distinction que la Caf lui a décernée pour services rendus au football africain en particulier.

Mais pourquoi donc ce fou rire ? On se calme…

Articles similaires

Laisser un commentaire