Dakar-Echo

Vingt-six millions d’Africains ont un accès limité à l’aide humanitaire

Vingt-six millions d’Africains ont un accès limité à l’aide humanitaire

La violence et les conflits armés empêchent environ 26 millions de personnes de recevoir une aide humanitaire et médicale en Afrique, a alerté mardi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le CICR estime que quelque 16,8 millions de personnes se trouvent dans cette situation dans la région du Sahel et du lac Tchad, tandis qu’elles sont 5,5 millions en Afrique orientale et 1,5 million en Afrique centrale.

Des poches de populations plus restreintes sont également présentes dans d’autres régions. « Les affrontements entre les groupes armés non étatiques et les forces gouvernementales empêchent les organisations humanitaires d’atteindre les personnes ayant le plus besoin d’aide en Afrique.

Trop souvent, ce sont les personnes qui ne participent pas aux combats qui paient le plus lourd tribut aux conflits » explique Patrick Youssef, directeur du CICR pour l’Afrique.

En Afrique, le CICR négocie avec 230 groupes armés non étatiques, afin, par exemple, de permettre aux populations les plus vulnérables d’avoir accès à l’eau, à l’alimentation et aux services de santé, a-t-il ajouté.

Des groupes armés, dont certains ont juré allégeance à l’État islamique ou à al-Qaïda, sont actifs dans de nombreuses régions d’Afrique.

D’autres milices et groupes rebelles se battent pour accéder au pouvoir politique ou prendre le contrôle des ressources minières. Les organisations criminelles constituent également une menace dans de nombreux pays africains. 

Articles similaires

Laisser un commentaire