Dakar-Echo

Mamadou Talla vante le système éducatif sénégalais à la 41e session de la conférence générale de l’Unesco

Mamadou Talla vante le système éducatif sénégalais à la 41e session de la conférence générale de l’Unesco

Le Ministre de l’Education nationale, Monsieur Mamadou TALLA a eu une journée chargée ce jeudi 11 novembre lors de la 41e session de la Conférence Générale de l’UNESCO qui s’est ouverte à Paris, au siège de l’Organisation internationale.

Très sollicité, le ministre Mamadou Talla a reçu le ministre marocain de l’éducation nationale des sports et du péri scolaire, Mr Chakib Benmoussa.

A l’issue d’un entretien qui a duré plus de quarante cinq minutes les deux ministres ont salué l’excellence des relations entre le Sénégal et le Maroc et abordé les différentes questions relatives à l’éducation entre ces deux pays frères notamment celles des écoles coraniques, des bourses, de la situation des étudiants Sénégalais au Maroc… et de l’expérience que le Sénégal peut tirer du système éducatif marocain.

Au pas de charge le ministre Mamadou Talla est revenu dans l’après-midi midi pour prononcer son allocution à la tribune officielle de l’Unesco devant plus d’une centaine de personnes présentes dans la salle

Le ministre a commencé par remercier l’UNESCO d’avoir été aux cotés des états membres pendant l’épidémie de Covid-19 en saluant les efforts du Sénégal pendant cette pandémie à travers des initiatives innovantes afin d’atténuer les effets de la crise.

Toujours sur sa lancée, le ministre Talla a loué le volontarisme salutaire du president Macky Sall dans le domaine de l’éducation avec les Objectifs de Développement Durable en réitérant son engagement à maintenir le niveau de financement du secteur de l’éducation au delà du seuil des 20%

Mamadou Talla de souligner le renforcement du système éducatif du Sénégal avec l’exploitation des potentiels du numérique à travers l’initiative « Apprendre à la maison » avec Promet pour pallier les fermeture des écoles.

Le second chantier porte sur l’inclusion et l’amélioration de l’équité par une meilleure prise en compte du genre, l’utilisation de nos langues nationales, le déploiement de pôles d’éducation spécifiques et tout récemment la mise en place de classes préparatoires aux grandes écoles. Toutes ces mesures ont pour but une éducation de qualité pour tous d’ici 2030.

Concernant les biens culturels le ministre a rappelé les mesures prises par le Sénégal pour lutter contre le traffic illicite de biens culturels en rappelant les dispositifs juridiques spécifiques mis en place par le Sénégal afin de juguler ce fléau.

Le ministre a terminé son discours en annonçant que le Sénégal vient de réaliser son premier inventaire des vestiges immergés au large de l’Ile de Gorée et de Dakar et que cet inventaire sera poursuivi tout le long de la façade Atlantique jusqu’à Carabane (Sud du Sénégal).

Rappelons pour terminer que la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay candidate unique à sa propre succession a été réélue pour un second mandat de 4 ans. Elle sera investie le 22 novembre prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire