DéfenseSociété

Le général Cheikh Sène limogé à son poste de Délégué Général du Renseignement National

Le remaniement des postes clés au sein de la Gendarmerie Nationale semble être une décision stratégique de la part du président Bassirou Diomaye Faye.

Le remplacement du Général Cheikh Sène par le Général El Hadj Daouda Niang au poste de délégué général du renseignement national indique un changement significatif dans la direction et la gestion du renseignement au niveau national.

La nomination du général El Hadj Daouda Niang, qui occupait précédemment le poste d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Sénégal en République de Côte d’Ivoire pourrait indiquer une orientation vers de nouvelles priorités ou une approche différente en matière de sécurité nationale.

Le départ du Général Cheikh Sène, qui avait été nommé chef du renseignement national en 2021, met fin à son mandat relativement court à ce poste.

Son remplacement soulève des questions sur les raisons de ce changement et sur les objectifs que le président Faye cherche à atteindre en nommant un nouveau chef du renseignement national.

Il sera intéressant de suivre l’évolution de la politique de sécurité et de renseignement sous la direction du général El Hadj Daouda Niang et de voir comment ces changements affectent la situation sécuritaire et les relations internationales du Sénégal.

 

Pape Diouf, nommé Haut-Commandant en second
Parallèlement à la nomination du général El Hadj Daouda Niang, le général de brigade Pape Diouf a été nommé haut-commandant en second de la gendarmerie nationale et sous-directeur de la justice militaire.

Il remplace à ce poste le général de division Martin Faye, nommé Haut Commandant de la Gendarmerie nationale la semaine dernière

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 225

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *