Dakar-Echo

La justice Ivoirienne suspend le congrès du PDCI quelques heures avant son ouverture

La justice Ivoirienne suspend le congrès du PDCI quelques heures avant son ouverture

Le congrès devant élire samedi le nouveau chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principale formation d’opposition dans le pays, a été suspendu par la justice à quelques heures de son ouverture.

La justice a ordonné «la suspension et le report du congrès du PDCI dont la tenue est prévue pour le samedi 16 décembre 2023», selon une ordonnance du juge des référés du tribunal d’Abidjan, datée de vendredi et consultée par l’AFP.

Selon l’ordonnance, l’événement a été suspendu en raison d’irrégularités dans la liste des congressistes chargés d’élire le nouveau président du parti, quatre mois après la mort d’Henri Konan Bédié, son ancien leader.

Un important cordon policier était déployé samedi matin devant le quartier général du parti, à Abidjan, a constaté un journaliste de l’AFP.

Plusieurs dizaines de congressistes venus de tout le pays étaient empêchés d’entrer. Autour de l’hôtel Ivoire où devait se dérouler le Congrès, des policiers étaient également déployés.

Deux candidats en lice
Deux candidats étaient en lice pour la présidence du parti: le banquier ivoiro-français Tidjane Thiam qui faisait figure de favori et le maire de la commune abidjanaise de Cocody, Jean-Marc Yacé.

Plusieurs cadres du parti, comme Jean-Louis Billon ou Thierry Tanoh avaient critiqué cette semaine la communication tardive et floue du parti sur les modalités de l’élection de samedi.

«Grande est notre déception de constater l’opacité du processus électoral. Quelle crédibilité et légitimité aura un président élu dans de telles conditions?», s’interrogeaient les deux hommes dans un communiqué.

Un troisième candidat, Maurice Kacou Guikahue, cadre historique du PDCI, avait de son côté annoncé en début de semaine son retrait mais avait également critiqué le manque de transparence des instances du parti.

Articles similaires

Laisser un commentaire