Dakar-Echo

Une dizaine de gendarmes burkinabè tués dans une nouvelle attaque dans le Sahel

Une dizaine de gendarmes burkinabè tués dans une nouvelle attaque dans le Sahel

– Des blessés et des portés disparus signalés

Une dizaine de gendarmes burkinabè ont été tués jeudi soir, dans une nouvelle attaque contre le détachement de gendarmerie de Seytenga, dans la province du Seno à la frontière avec le Niger, dans une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés, a-t-on appris vendredi de sources sécuritaires.

« Une attaque violente menée par des terroristes a visé jeudi aux environs de 18H00, le détachement de gendarmerie de Seytenga situé à l’Est de la ville de Dori à la frontière avec le Niger », a écrit la plateforme de suivi des attaques terroristes « Sahel Security ».

Le bilan provisoire est d’une dizaine de gendarmes tués, des blessés et des portés disparus et des dommages matériels importants, a ajouté la même source.

L’attaque a été confirmée par plusieurs sources sur place.

Mercredi, trois personnes avaient été tuées et trois autres blessées et du bétail emporté dans cette même localité par des individus armés non identifiés.

Les autorités burkinabè n’ont pas encore communiqué sur cette nouvelle attaque qui n’a pas encore été revendiquée.

Jeudi, six personnes dont quatre gendarmes et un militaire ont été tuées et 44 « terroristes » neutralisés, dans deux attaques armées contre un détachement de gendarmerie dans la région de la Boucle du Mouhoun (Nord-Ouest) et contre la mine industrielle d’or de Karma, dans la province du Yatenga dans le nord du Burkina Faso, avait annoncé l’Etat-major général des armées dans un communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire