Dakar-Echo

L’Iran va livrer des centaines de drones à la Russie pour faire face à la résistance de l’armée ukrainienne

L’Iran va livrer des centaines de drones à la Russie pour faire face à la résistance de l’armée ukrainienne

L’Iran va livrer «des centaines de drones» à la Russie, qui piétine face à la résistance de l’armée ukrainienne dans l’est du pays, a affirmé lundi 11 juillet le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan.

«Nos renseignements indiquent que le gouvernement iranien s’apprête à livrer à la Russie jusqu’à plusieurs centaines de drones, dont des appareils de combat, dans un délai très court», a-t-il expliqué lors d’un point presse à Washington.

Ces informations «indiquent également que l’Iran se prépare à former les forces russes au maniement de ces drones et les premières séances de formation devaient débuter dès début juillet», a-t-il ajouté, soulignant qu’il ignorait si des drones avaient déjà été livrés par Téhéran.

Téhéran a réagi mardi à ces allégations affirmant qu’«aucun développement particulier» n’était intervenu dans la coopération technologique entre la Russie et l’Iran. «La coopération technologique date d’avant les évènements en Ukraine et il n’y a eu aucun développement particulier dans ce domaine récemment», a souligné le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Nasser Kanani qui n’a pas mentionné les drones.

Il a rappelé que la position de Téhéran est «claire et a été maintes fois exprimée officiellement». L’Iran, a-t-il dit, est contre la guerre en Ukraine et appelle à «une solution politique», tout en dénonçant l’origine de cette crise due, selon Téhéran, à la volonté d’expansion des États-Unis et de l’Otan.

Des appareils iraniens ont déjà été utilisés par les rebelles Houthis au Yémen «pour attaquer l’Arabie saoudite», a dit pour sa part Jake Sullivan.

Un rôle important
Les drones ont joué un rôle important depuis le début de l’invasion russe le 24 février, pour les opérations de reconnaissance, les tirs de missiles ou les largages de bombes. L’invasion de l’Ukraine a «un coût énorme» pour Moscou qui a des problèmes pour entretenir son armement alors que les forces russes grignotent du terrain dans l’est du pays, a-t-il expliqué.

Les États-Unis ont annoncé la semaine dernière une nouvelle aide militaire de 400 millions de dollars à l’Ukraine, dont des lance-roquettes multiples Himars et des obus de précision. Washington a déjà fourni 6,9 milliards de dollars en assistance militaire à Kiev depuis le début de l’invasion.

Selon le conseiller de Joe Biden, «la Russie a déjà largement raté ses objectifs en Ukraine» qui étaient de «prendre la capitale Kiev, faire disparaître l’Ukraine en tant que pays, éliminer l’identité ukrainienne et intégrer l’Ukraine à la Russie».

«L’objectif fondamental de notre stratégie est de mettre les Ukrainiens dans une position aussi forte que possible sur le champ de bataille pour qu’ils soient en position de force à la table ces négociations quand la diplomatie arrive», a expliqué Jake Sullivan.

Articles similaires

Laisser un commentaire