Dakar-Echo

La Frégate Ventôse saisit 2,4 tonnes de cocaïne au large des côtes africaines

La Frégate Ventôse saisit 2,4 tonnes de cocaïne au large des côtes africaines

Le 21 septembre, sous la direction du préfet maritime de l’Atlantique et du procureur de la République de Brest, la frégate de surveillance (FS) Ventôse de la Marine nationale, a procédé à la saisie de 2,4 tonnes de cocaïne sur un bateau de pêche au large de l’Afrique de l’Ouest.

Cette opération a été conduite sur la base d’une enquête de la police fédérale brésilienne en coopération avec la National Crime Agency (NCA) britannique et la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine.

Appuyée par le Falcon 50 de la Marine nationale détaché à Dakar au Sénégal et l’hélicoptère Dauphin embarqué à bord de la frégate de surveillance Ventôse, l’équipe de visite de la FS est intervenue à l’aube en haute mer, le jeudi 21 septembre 2023, sur un bateau de pêche sans pavillon.

L’opération a été initiée sur la base de l’article 110 de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer (Montego Bay), et a débouché sur la découverte de stupéfiants. Au total, 2,4 tonnes de cocaïne ont été découverts à bord, puis transbordés sur la FS pour y être détruits.

Le bateau de pêche de 20 mètres de long avait quitté les côtes brésiliennes quelques jours auparavant. La route maritime empruntée pouvait laisser présager que la cocaïne avait pour destination l’Europe.

La parfaite coopération entre les acteurs nationaux et internationaux de la lutte contre les stupéfiants, en particulier le centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants (MAOC-N), l’Office Anti-Stupéfiants (OFAST) et le réseau diplomatique du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE), a permis d’obtenir ce résultat ce résultat qui illustre l’engagement des moyens français dans le golfe de Guinée contre la criminalité organisée.

La frégate de surveillance Ventôse est engagée depuis mi-septembre dans l’opération Corymbe pour contribuer à la sécurité maritime et lutter contre les activités illicites dans le golfe de Guinée en lien avec nos partenaires africains et européens.

La Marine nationale déploie de façon quasi permanente un à deux bâtiments français appuyés par un avion de patrouille maritime dans le golfe de Guinée dans le cadre de l’opération Corymbe. Elle complète ainsi le dispositif français en Afrique de l’Ouest en participant au volet maritime des coopérations opérationnelles.

Par sa présence sur zone, la France participe au développement de l’architecture de sécurité maritime issue du processus de Yaoundé.

Par ailleurs, ce déploiement cadre avec le concept de présence maritime coordonnée porté par l’Union européenne.

Avec Defense.gouv.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire