Chronique

Bordel !

Faut-il continuer à porter des œillères et se donner bonne conscience en se bouchant les oreilles ? Il faut regarder froidement les hérésies que secrète ce charmant pays. Ne pas avoir peur des mots qui irritent.

Il est devenu un vrai bordel si bien que ceux qui devraient parler et savent, préfèrent se taire et se terrer.

Cédant malheureusement le droit si précieux à la parole à des idiots qui se prennent tellement au sérieux qu’ils revendiquent un statut de stars. Des stars qui ne débitent que des énormités.

D’ailleurs, les beaux esprits n’intéressent plus les médias. Pour leur course à l’audimat, ils préfèrent s’encombrer de types bornés qui nous débitent leurs fadaises.

La phrase devenue culte de l’écrivain italien Umberto Ecco résonne encore dans nos consciences. Depuis que cette légion d’imbéciles occupe l’espace médiatique, tout est devenu bordel.

Ils se disent influenceurs ou activistes et ont été rendus célèbres par ces mêmes réseaux sociaux. Hélas, ces messieurs et dames se distinguent surtout par leur vacuité intellectuelle assorti d’un art consommé du mensonge.

Des gens que le procureur aurait dû inviter à la fermer, mais qui tirent dans tous les sens. Ils s’invitent sur tous les sujets, se prononcent sur tout même sur les sujets les plus sérieux auxquelles ils ne connaissent que dalle et qu’ils finissent par rendre insignifiants.

Que cela soit la politique, l’économie, l’astronomie, la santé etc., ils ont leur mot à dire. Et il y a malheureusement des gens qui les écoutent.

Les plus pathétiques sont celles qui se disent « féministes » dont le seul argument consiste à faire castrer tous les hommes qui se dressent devant elles.

C’est d’ailleurs le sens de leur combat. Ce qui les rend si irascibles ces femelles mal b…. Elles sont loin d’avoir les prédispositions intellectuelles de leurs ainées, plus outillées et plus élégantes par la pensée.

En plus de l’effronterie qui caractérisent les égéries de cette nouvelle race de « féministes », elle débitent les mêmes évidences sur les plateaux des télés qu’elles encombrent de façon polissonne.

Un peu d’ordre dans ce bordel !

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *