Chronique

Selon le nom…

Vous doutez encore de leur toute-puissance ? La toute-puissance de ces citoyens que l’autre qualifiait d’ordinaires et qui ont commencé à lui montrer la direction à suivre.

A le toiser, à enfreindre les lois de la république, à le menacer d’en découdre avec sa police, manquer de respect à ses hommes, tout en lui promettant la géhenne.

Quand il décrétait l’état d’urgence et le couvre-feu, il s’en est même trouvé parmi ces citoyens dits ordinaires quelques-uns à lui dire que ça ne s’appliquerait pas à leurs foyers.

Ils ont effectivement mené tranquillement leurs activités comme avant, pendant que les autres coins du pays devraient subir les lois de la république. Et vous croyez encore que les lois s’appliquent de manière égale à tous les citoyens ?

Tu parles ? Un magistrat aurait ainsi été muté. Son crime a été d’avoir fait respecter la loi en mettant aux arrêts un de ces citoyens dits ordinaires qui se croyait sorti de la cuisse de Jupiter. Ayant laissé ses bœufs paître dans le champ d’une vieille femme, cette dernière avait saisi d’une plainte les gendarmes.

Lesquels ont convoqué notre citoyen ordinaire à trois reprises. Il n’a jamais daigné déférer à la convocation des hommes en bleu ! Lesquels ont transmis le dossier à la justice.

Le président du tribunal leur a demandé d’aller le chercher manu militari. Une fois dans le bureau de ce dernier, le citoyen « ordinaire » s’est montré si arrogant que l’intraitable juge l’a fait coffrer illico.

Provoquant un tremblement de terre au sommet de l’Etat où on l’a sommé de libérer fissa le citoyen ordinaire. Refus du juge tant que le « marabout » ne serait pas jugé. Ce n’est que lorsque le procès s’est tenu qu’il a infligé une peine avec sursis au citoyen « ordinaire » avant de le libérer.

Quelques jours plus tard, il était muté à Thiès comme simple conseiller. Ces citoyens ordinaires se disent hommes de Dieu comme si nous autres pécheurs étions des fils de Satan alors qu’ils n’ont rien de vertueux.

Leurs actes sont souvent aux antipodes des règles édictées par le Créateur. De vrais Tartuffes de la religion qui lisent les textes selon la perception qu’ils se font de leur vie.

Rien donc ne doit arriver à ces messieurs qui sont pour la plupart — on l’a déjà dit et répété — loin d’être des modèles.

Des hommes comme vous et  moi et dont le seul mérite reste leur patronyme qui renvoie à une famille de saints sans qu’ils soient eux-mêmes des saints.

Par quelle vertu d’ailleurs ? Il faut que dans ce pays, la loi commence par s’appliquer à tout le monde et sans distinction. La Justice ne s’en portera que mieux !

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *