Chronique

Pitreries

Ah, nos marabouts ! Prêtez-leur une oreille attentive pour connaître les secrets ésotériques de la religion, ils vous sortent des histoires de coucheries.

Pensez-vous, pour une célébration de la naissance du Prophète de l’Islam (PSL), n’ y a- t-il pas sujets beaucoup plus sérieux que les pratiques adultérines d’un religieux qui ne serait peut-être plus de ce monde ?

Et Monsieur, pince-sans-rire d’y aller de ses menaces comme d’ailleurs il sait bien le faire à chacune de ses sorties. Retenez-moi où je divulgue son nom !! On est où là ?

Faut-il taire le nom d’un imam tenancier de bar tout en sachant qu’il guide mal ses fidèles ? Pourquoi donc pensez-vous à Mame Mactar Guèye ?

Du valeureux marabout aux anecdotes toujours savoureuses on dit que, par moments, quand la nuit se prolongeait, on lui avait envoyé une craquante ancienne Miss pour certainement le détourner de Dieu et le rendre plus polisson. Il l’a échappé belle ! Bon, il avait su déjouer le piège.

Cette année, ce sont les coucheries d’un grand religieux qui s’invitent à son discours. Ses ouailles y sont certainement allées de leurs « Euskeuy » pendant que d’autres étaient en transes.

Quelle leçon tirer de ces confessions diurnes ou qu’est- ce qu’elles peuvent rapporter aux talibés crédules qui gobent tout ? Dieu merci, on allait frôler une guerre confrérique.

L’autre, qui ne fait pas lui non plus les choses comme les autres, ferait dans la pitrerie. C’est son pote et chef du mouvement d’une autre confrérie qui le dit. Le pitre, pardon, le mara, a vite fait de demander à ses ouailles de ne pas s’en prendre à son pote.

Deux marabouts qui se connaissent bien pour avoir gardé ensemble les vaches. Et dire qu’il suffisait d’une petite étincelle pour que tout crame.

Ah, ces comédiens de religieux. Trop forts !

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 45

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *