Chronique

Persécution

Nous ne cesserons de le dire, dans ce pays, on ne s’ennuie pas tellement les occasions de rire abondent. C’est d’ailleurs ce qui aide les sénégalais à surmonter le stress permanent et la crise économique !

Ce pays, donc, est toujours dans des débats superficiels. On n’a pas fini de nous saouler des oukases de cette ONG prétendument islamique qui prétend vouloir nous imposer des règles morales, que l’on vient encore nous déranger avec d’autres futilités.

Vous n’avez pas remarqué l’acharnement d’une certaine presse contre la dame Coumba Kane victime d’un supposé kidnapping ? Il ne serait pas exagéré de dire qu’elle est pourchassée jusque dans son intimité et que l’on est en train de regarder par le trou de la serrure de sa chambre.

Pour chercher quoi ? Et chaque jour, son lot de révélations les plus fantasques les unes que les autres. On la pousserait sûrement afin qu’elle consente à dire des trucs qui pourraient briser son foyer ou hypothéquer l’avenir de ses mômes.

Même si elle avait orchestré son kidnapping pour des raisons qu’elle seule sait, puisqu’elle a regagné son foyer et que son époux lui manifeste toute sa confiance, pourquoi ne lui foutrait-on pas la paix ?

On nous dit que la gendarmerie aurait déployé des moyens pour la retrouver. De qui se moque-t-on ? avons-nous jamais vu nos forces de sécurité déployer des hélicoptères ou faire des ratissages pour aller à la recherche d’enfants disparus ?

Et pourtant chaque jour des citoyens déclarent des parents disparus sans que l’on assiste à un quelconque déploiement pour les retrouver comme cela se fait ailleurs.

Il faut que l’on arrête cette danse macabre autour de cette pauvre dame et qu’on la laisse vivre sa vie. En quoi la manifestation de la vérité dans cette affaire serait-elle utile au pays ?

On nous dit aurait que les téléphones et autres accessoires de la dame auraient été saisis. N’abaissons pas notre gendarmerie dans ces chicanes de bornes fontaines, y a des choses beaucoup plus sérieuses que d’essayer de briser psychologiquement une dame ou pourchasser des jeunes gens qui distribuent des flyers.

Assurément, ce pays nous étonnera toujours !

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 45

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *