Chronique

Mis temps

Pour être sur le toit de l’Afrique, il nous faudra plus de sueur, plus de hargne et surtout de clairvoyance. Bref, y a du chemin à parcourir pour faire de ces jeunes, qui ont sorti difficilement une combative équipe du Kenya sans stars du tournoi, de vrais hommes comme dirait l’autre qui les a fait souffrir lors de leur deuxième match de la CAN.

Il leur faudra souffrir davantage pour être de vrais fauves capables de bouffer tout ce qui pourrait constituer un obstacle pour le titre continental dont rêve le chef afin d’ oublier ses malheurs.

Même l’ombre de sa gracieuse épouse s’est éclipsée, une épouse dont les apparitions sont devenues très rares, elle qui aime si bien la crasse du peuple chez qui elle s’en allait souvent faire du voyeurisme.

Apparemment, sur l’avenue Senghor comme à Mermoz , les nuits et jours doivent être ternes depuis que le débonnaire jeune frère a mis le pays sens dessus dessous réussissant même à faire chambarder l’organigramme de la présidence.

Il n’est pas petit, le frère ! même la voix de l’ancien PM est devenue inaudible. en attendant donc que la belle ambiance revienne avec le succès des « Lions », le pays est devenu une terre de transit pour la drogue.

Pensant certainement que nous sommes si distraits avec ce pétrole qui sent si fort et qui fait agite les nerfs de nos politiciens et gens de la société civile, ces voyous ont pensé qu’ils peuvent s’ouvrir une large boulevard et faire passer leur marchandise de la mort.

Fort heureusement, les gabelous ne dorment pas. Leur exploit a fait oublier à leur ministre les coups de l’impertinent Sonko, la veille, à l’assemblée nationale pour venir les encourager.

Et en évaluant la poudre blanche à 50 milliards, y en a qui penseront déjà que le pays se trouvera subitement liquide.

Ah, quand le fric se fait si rare alors qu’on disait en avoir recueilli plus que ce que l’on espérait. C’était au club de Paris !

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 49

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *