Chronique

Dessine moi un Sénégalais

Le Sénégalais ! Y a pas deux comme lui sur terre. Comme le pays qui est à part, ses citoyens aussi sont exceptionnels.

Ils sont les plus beaux, les plus racés, les plus intelligents. Et quoi encore ? Les plus roublards, vaniteux, truands, s…. un pays à part, on vous dit.

De ce fait, chaque fois qu’une de leurs équipes entre dans une compétition, les Sénégalais pensent déjà qu’ils vont remporter le trophée ! Ils s’autoproclament favoris alors qu’ils n’ont jamais rien gagné auparavant mais voilà, ils gagneront forcément parce qu’ils sont les meilleurs tout simplement et les autres sont nuls… C’est comme ça et pas autrement… jusqu’à la douche froide, la désillusion voire la raclée ! les Sénégalais, aucun entraineur ne trouve grâce à leurs yeux.

Comme des gamins, ils peuvent pleurnicher, poussant leurs molles autorités à recruter leur entraîneur chouchou du moment. Naturellement, leurs exigences sont toujours satisfaites. Mais il suffit que le messie prenne les commandes de leur équipe pour que les coups commencent à pleuvoir sur lui !

Ils sont 14 millions de Sénégalais et autant d’entraineurs. Fallait les voir hier sur les réseaux sociaux. Pauvre Aliou ! Les Sénégalais ne sont jamais d’accord sur rien.

Lorsqu’ils disaient au revoir pour aller à la Can, le Chef a demandé à ses « Lions » de laisser ici notre belle téranga qui l’a poussé à offrir le pays aux étrangers, tout en leur demandant de lui ramener la coupe qui est à leur portée.

Il faut savoir que le trophée continental entre ses mains lui donnera une nouvelle virginité politique avec tous ces scandales qui lui ont fait perdre de sa superbe en plus d’avoir installé le Sénégal dans une tension à couper au couteau.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *