SociétéVedette - La UNE

Rebondissement dans l’affaire de la malversation financière de plus de 3 milliards FCFA à Star Oil

L’affaire de la malversation financière portant sur plus de trois milliards de francs et impliquant au premier chef les sieurs Birahim Diop et Demba Diop Diagne, tous deux limogés de leurs fonctions le vendredi 24 mai dernier à l’issue d’un conseil d’administration de la société Star Oil, est loin de connaitre son épilogue.

Le Témoin a appris que suite à une plainte déposée par le président de ladite société, Omar Guèye, le 13 juillet dernier, la Division des Investigations Criminelles (Dic) de la police a cuisiné les sieurs Demba Diop Diagne et Birahim Diop mais également le directeur du Port minéralier de Bargny, Dame Diané, le commissaire aux comptes de Star Oil, l’auditeur spécial Optesis, la notaire Lika Ba, qui aurait encaissé les 420 millions de l’opération avec le port de Bargny, le notaire de chez Pape Sambare Diop, Pape Alboury Ndao de RMA pour le rapprochement Titan Oil et WMS Oil. Les maires de Dalifort et de Thiès Est auraient aussi été entendus dans le cadre de cette enquête qui promet bien des rebondissements.

Dans son édition numéro 1124 du 31 mai 2019, Le Témoin révélait une grande malversation financière dans laquelle était impliqué Birahim Diop, directeur général limogé de la compagnie de distribution pétrolière Star Oil, et son ex-adjoint Demba Diop Diagne, très proche de la Première dame Marème Faye Sall, qui avait aussi en charge les finances de cette société.

Nous écrivons que l’homme d’affaires Omar Guèye, qui avait connu Birahim Diop alors que ce dernier venait de quitter les compagnies Shell puis Elton, avait décidé en 2004 de lui confier son « bébé », Star Oil, nouvellement créé. Trois mois seulement après le lancement, déjà, Omar Guèye aurait eu des bisbilles avec Birahim Diop. En cause, une somme de deux millions de francs CFA qui s’était évaporée. Omar Guèye s’était débarrassé de son DG. Une séparation qui ne durera toutefois que le temps d’une rose puisque le promoteur de Star Oil finit par passer l’éponge… Birahim Diop sauve son fauteuil de Dg mais se voit adjoindre Demba Diop Diagne qui s’est vu confier les finances de la société.

Occupé par la gestion de ses nombreuses autres affaires, Omar Guèye, qui détenait 100 % des actions, ne venait pratiquement pas au siège de Star Oil. Sauf pour les réunions du conseil d’administration où il validait pratiquement les yeux fermés le travail de Birahim Diop et Demba Diop Diagne. Neuf ans plus tard, en 2013 plus précisément, ces deux derniers, qui sont devenus entretemps de « vrais amis », sont, à en croire nos interlocuteurs, venus voir leur patron Omar Guèye pour « le remercier par rapport à tout ce qu’il a fait pour eux avant de lui demander de leur céder au moins quelques actions de la société pour la postérité ». Toutefois, indique un de ces interlocuteurs, « il leur avait demandé 300 millions de francs à chacun parce qu’il savait très bien qu’ils empochaient annuellement plus de 300 millions.

Hélas, au lieu de sortir cet argent de leurs comptes bancaires, ils sont allés piquer les 600 millions de francs nécessaires dans les caisses de l’entreprise pour acheter leurs actions. M. Omar Guèye a su ce qu’ils ont fait au moment de l’audit qu’il a commandité lorsqu’il a eu des soupçons », poursuit notre dernière source.

A la sortie de notre article, nous avions appris que Omar, le fils de l’ancien tout-puissant président de la chambre de commerce de Kaolack, Idrissa Guèye, avait porté plainte contre Demba Diop Diagne et Birahim Diop. Dans sa plainte déposée sur la table du patron de la Dic le 13 juillet 2019, le président du conseil d’administration de Star Oil aurait, selon nos informations, visé les délits de « faux, usage de faux, escroquerie, abus de confiance et abus de biens sociaux, concurrence déloyale entre Star Oil et Titan Oil » contre ses anciens collaborateurs.

Birahim Diop bloqué à l’aéroport
Fin octobre dernier, Birahim Diop, l’ex-directeur général de Star oil, a voulu quitter le pays sans repasser voir les enquêteurs de la Division des investigations criminelles. Mais, c’était compter sans la vigilance des très professionnels policiers de la Dic qui auraient déjà transmis à la Police de l’air et des frontières des demandes d’interdiction de sortie du territoire national des nommés Demba Diop Diagne et Birahim Diop.

Birahim Diop sera donc tout bonnement bloqué à l’aéroport de Diass avant de rebrousser chemin. Mais, puisqu’il est ami à de grosses pointures de la République, il aurait réussi à obtenir l’autorisation de voyager pour quelques jours. Une autorisation obtenue suite à l’intervention du Parquet qui se serait, suite à cet incident, intéressé à ce dossier qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Une vingtaine de personnes auditionnées, des réquisitions faites
En bons professionnels, les limiers continuent leurs investigations pour tirer au clair cette malversation portant sur plus de trois milliards de nos francs. Dans ce cadre, ils ont d’ores et déjà entendu une vingtaine de personnes. Parmi celles-là, selon nos sources, figurent le président-directeur général et propriétaire du port minéralier de Bargny, Dame Diané, le commissaire aux comptes de Star Oil, l’auditeur spécial Optesis, la notaire Lika Ba, qui aurait encaissé les 420 millions de l’opération avec le port de Bargny, le notaire de chez Pape Sambare Diop, Pape Alboury Ndao de RMA pour le rapprochement Titan Oil et WMS Oil mais également les maires de Dalifort et de Thiès Est. Les enquêteurs de la Dic ne s’en seraient pas arrêtés là. Ils auraient fait plusieurs réquisitions à diverses administrations et institutions bancaires. Durant les auditions, des aveux auraient été faits sur des malversations financières et du faux.

Seulement voilà, pendant que l’enquête sur les sociétés Titan Oil et Petro-stock avançait à grands pas, le procureur de la République aurait brusquement demandé le transfert du dossier à son niveau laissant tout le monde dans l’expectative. C’est que, selon certaines sources, l’enquête sur Titan Oil dérangerait plus d’un.

Des informations compromettantes établissent que Birahim Diop serait impliqué indirectement dans cette société pendant qu’il était encore DG de Star Oil. Par ailleurs, il serait aussi impliqué avec le top management du port minéralier de Bargny, dans une société au nom de Petro-stock détenant quatre ha de terres au Port de Bargny et dont le siège serait à son domicile. Toujours selon nos sources, Birahim Diop aurait confirmé que les ressources pour financer un tel projet proviendraient partiellement de certains proches de la Première dame et d’un puissant homme d’affaires dans le pétrole dont le fils serait son coactionnaire dans Titan Oil.

Qui protège Birahim Diop et Demba Diop Diagne ?
Pour noyer le poisson, Birahim Diop et Demba Diop Diagne auraient à leur tour porté plainte contre Omar Guèye pour des chèques qui auraient quitté Star Oil vers la société mère de Star sans oublier de l’assigner pour licenciement abusif et demander la nomination d’un administrateur provisoire, histoire de contraindre la procédure. La question qu’on se pose est de savoir qui est derrière cette affaire ? Qui cette enquête que la DIC a menée avec professionnalisme dérange-t-elle ? Affaire à suivre… pour l’identification des pontes qui seraient gravement perturbés par la continuité de cette enquête explosive.

Mor FALL

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 290

1 Commentaire

  1. mkd says:

    La vie est extra des voleurs qui crient au voleur .j’ai été gérant de sation service a la star energy et cette boite est composer pour la plus par de personnes qui sont nuls et qui ne maitrise rien et qui n’ont aucun respect pour l’etre humain

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *