Chronique

Pudibonderies

Galsen, c’est un charmant pays. Une nation à part ou qui se croit à part. Celle des hommes policés pas comme les autres.

D’ailleurs, les autres, ces hommes « civilisés » les considèrent comme des gens de la forêt.

Eux, les Sénégalais, ils ont été très tôt en contact avec les Toubabs. Ça leur donne un certain avantage sur ces vilains « Gnak ».

Un pays aux mœurs débridées qui ne tiennent que sur le bout de fil d’un string. Il suffit de tirer sur le morceau de la lanière pour dévoiler toute sa nudité.

Et cela se voit dans les séries dont nous bombardent les chaines de télévision locales avec des scénaristes fripons ou coquins c’est selon. Vous avez entendu les acteurs ?

Un langage si polisson qui peut faire bander ou mouiller ! Ça vous dérange ? Ils vous inviteront à zapper alors que quand ça sort de la gueule des « stars », on n’est jamais averti.

C’est comme une kalachnikov. Eloignez vite les mômes, ça parle toujours cul. La liberté artistique quoi ! Alors, zappez et laissez-les à leurs canailleries. C’est à la demande générale.

D’ailleurs, sous les dehors d’une grande pudibonderie, ces faux dévots adorent tous ces plaisirs charnels. Il faut bien que l’on suive le progrès dès lors que le sexe est partout et rapporte gros.

Un business ! Un clic et on prend son pied avec le statut privilégié de voyeur. Vous avez vu les tordus qui tripotaient les seins d’une malheureuse ?

C’est le reflet canaille de notre société. Et quoi encore à Galsen ? Des activistes plus tonitruants que les politichiens. Ils tirent sur tout et occupent les réseaux sociaux.

Gare à ceux qui ne partageraient pas leurs positions. Si vous n’êtes pas un corrompu, vous êtes alors un traitre. Depuis quelque temps, partisans d’une « décolonisation » et d’une « colonisation » s’entredéchirent comme au bon vieux temps de la coloniale.

Pour être sérieux, c’est entre pro-Faidherbe et anti-Faidherbe que ça se tire dessus. Quand on aura fini de déboulonner le vieux pervers qui trône à l’entrée de Ndar, le Sénégal sera véritablement indépendant.

Et tant pis si on continue si on continue toujours de tendre de tendre la main aux Blancs ! Vous ne trouvez pas magique ce pays ?

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *