Chronique

Prodigalité

Pour nous en mettre plein la vue, il n’y a pas deux comme notre Président bien aimé. Le « Lion » qui n’a rien d’un faux ne dort plus, il est sorti de son hibernation.

Pendant tout le temps qu’il se relaxait, il ignorait ce qui se passait dans son pays dont il est pourtant chargé de présider aux destinées. Vous pensez que ce n’est que maintenant qu’il vient de se rendre à l’évidence de la gabegie qui règne au sommet de l’Etat ? Oh, que non ! Il s’était résolu à faire quelques économies sur la facture téléphonique de l’administration.

Il fallait bien que nos fonctionnaires s’occupent en passant leur temps à téléphoner. Pour ce faire, rien de mieux que de blablater avec des gonzesses. Et la facture montait, montait ! Le Chef a tenu à mettre fin à ce « blablatage » pour économiser quelques sous afin de contribuer à payer notre colossale dette.

Et voilà qu’il vient de découvrir que ces messieurs et dames de la même administration et des sociétés nationales ou parapubliques qui en dépendent se payaient des bolides à des centaines de millions.

Pas vraiment de quoi fouetter un chat. Lui-même avait donné l’exemple avec son tacot à presque 600 millions de nos francs qui avait cramé à Nguéniène. Son fils lui-même s’active dans le commerce de bolides de luxe et parmi ses clients on trouve des… structures de l’administration.

Rien que ça ? Vous vous rappelez de leurs luxueuses voitures peintes aux couleurs de leur parti ? Ah, les bons viveurs ! Ça n’avait pas eu le don de mettre le Chef dans tous ses états. Et pourquoi se plaindre ?

Il lui fallait bien un second mandat. Ce luxe tapageur des gens de ce régime crevait pourtant les yeux de la plèbe. L’argent coulait également comme pas possible comme lors de leur dernière campagne « à l’américaine ».

Pour un pays parmi les plus pauvres du monde ! On pensait même qu’ils avaient hérité de la calebasse de « Kouss », le nain, à force de dilapider de l’argent, ces braves gens.

Après donc une longue période de prodigalité, le Chef peut bien jouer au « cost killer ». Et juste à l’anniversaire de sa réélection. Pendant ce temps, son ex-Pm est venu gaillardement distiller l’idée d’un troisième mandat.

Ces gens sont devenus pathétiques. Mais dites- nous, où est donc la Première dame ? Elle si généreuse a subitement disparu des écrans radars. N’en doutez plus, les caisses de l’Etat sont vides. Même si elle et son mari ont quand même offert 50 millions de francs aux cancéreux de ce pays…

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *