Chronique

On se calme

On se calme ! Faut bien que notre police nationale apprenne à maitriser ses nerfs. Surtout en cette période où ceux des « Goorgoorlu » sont à fleur de peau.

Pour les calmer sans doute, l’aide alimentaire destinée aux ménages est passée de 50 milliards à 69 milliards de nos pauvres francs.

C’est donc très important pour ces hommes, garants de notre sécurité, de maîtriser leurs nerfs s’ils veulent aider l’Etat à venir à bout de ce méchant loup de Covid-19.

C’est tellement devenu une urgence que le Chef, à défaut d’un confinement total, a réduit les horaires de travail de son administration. Ces messieurs et dames pourront faire la grasse matinée jusqu’à 8 heures et aller au boulot à 9 heures pour revenir à 15h.

Un temps qui sera mis à profit par les canailles pour bifurquer chez leurs seconds bureaux avant l’heure fatidique. En espérant que leur coup tiré, ils ne piqueront pas un sommeil qui se prolongera jusqu’à 20 heures !

Au premier jour du couvre-feu, à la première nuit plutôt !, ces messieurs chargés d’assurer notre sécurité ont carrément disjoncté. Ils ont rudement molesté des citoyens. C’est comme s’ils avaient quitté les casernes avec l’idée de faire mal. Des infirmiers, aides-soignants et même des médecins ont été corrigés avec une violence bestiale.

Bref, ils n’ont pas fait dans la demi-mesure, nos flics, malmenant tous ces gens qui ont eu la malchance d’être dans la rue sans pour autant — pour la majorité d’entre eux en tout cas — avoir l’intention de braver la loi. Fort heureusement, la Direction des relations publiques de la police a sorti un communiqué pour dénoncer l’excès de membres de ce corps.

Hier, un égaré de la police s’est encore distingué à Mbacké en molestant des journalistes. On ne se refait pas. Il faut que l’on se calme. Mais avec la panique qui s’est déjà installée au sein du pouvoir jusqu’à instaurer un couvre-feu, l’Etat devra faire face à un autre combat en… 2021.

Sa politique de planification familiale sera mise à rude épreuve à moins que les ménages soient également dotés de préservatifs. Là aussi, faudra qu’on se calme. Douces et paisibles nuits, les gars !

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 45

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *