Chronique

Les Misérables

Ainsi donc, le Chef a pris sa plus belle plume pour jeter un regard lucide sur la propagation du Covid-19 eu égard à notre dénuement infrastructurel en milieu hospitalier.

Oh, rassurez-vous, il ne parlait pas seulement de son pays, mais de l’Afrique dans sa globalité. Tous les pays ne peuvent pas cependant être mis dans le même sac d’ordures.

Y en a qui ont eu une politique intelligente en privilégiant la santé dans le domaine des infrastructures pendant que d’autres se ruinaient dans des infrastructures coûteuses, improductives et inutiles.

Pourquoi donc pensez- vous à ce pays des paradoxes ? Un peu de respect ! Mais à lire le Chef, c’est comme s’il s’exerçait à une autocritique de sa politique durant ces dernières années.

M’enfin ! Si ce salaud de virus lui a permis de voir la réalité en face, c’est tant mieux. Et tant pis pour tout cet argent perdu en investissement de prestige. Et quoi encore ?

Depuis hier, on connait les bénéficiaires de l’aide alimentaire du fonds consacré au Covid-19. Et déjà des grincements de dents sont perceptibles à tous les nouveaux.

Au-delà de ce tableau établi par l’Etat pour soutenir les familles sénégalaises, ce qui saute aux yeux est de voir que le pouvoir reconnait, enfin, que malgré ses politiques sociales ciblées, le pays compte d’innombrables misérables qui cherchent chaque jour le diable pour lui tirer la queue.

Une maigre aumône pour soulager des familles qui pataugent dans la misère. Même la commune de Dakar Plateau, voisine du palais du Chef, vivrait dans la crasse, qui l’eût cru ?

En tout cas, elle est mieux servie que d’autres. On apprend également que la manne dégagée pour une commune ne peut même pas couvrir un seul petit quartier de celle-là.

Le Sénégal, un pays pauvre ? Si vous en doutiez, le Chef vient de le reconnaitre et le confirmer dans la douleur !

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *