MaliPresse

France Medias Monde proteste contre la suspension définitive de RFI et France 24 au Mali

France Médias Monde (FMM), la maison-mère de RFI et de France 24, a protesté « vivement », mercredi, contre la décision de la Haute Autorité de la Communication du Mali de lui retirer définitivement l’autorisation de diffusion dans le pays, expliquant qu’elle donnera toute suite appropriée à la décision.

« Malgré les réponses détaillées et circonstanciées de France Médias Monde à chacun des griefs qui étaient formulés par la Haute Autorité de la Communication du Mali (HAC) à l’encontre de RFI et de France 24 pour justifier, à posteriori, la coupure des deux médias internationaux dans le pays depuis le 17 mars 2022, le régulateur malien vient de prononcer une décision qui prive de façon définitive RFI et France 24 de leur autorisation de diffusion au Mali, et par là-même les Maliens de leur droit à s’informer librement », a indiqué France Médias Monde dans un communiqué.

Selon le document, « France Médias Monde, la maison-mère de RFI et de France 24, proteste vivement contre cette décision qu’elle considère infondée et arbitraire, et fait savoir son intention d’utiliser toutes les voies de recours possibles ».

« L’ensemble des réponses dûment livrées par France Médias Monde à la HAC, dans le parfait respect des procédures maliennes, attestent point par point du professionnalisme et de l’indépendance de ses journalistes, contestant ainsi toute violation des dispositions citées dans la mise en demeure de la HAC en date du 28 mars 2022 », poursuit la même source.

En outre, souligne le document, « France Médias Monde dénonce un vice de procédure lié à la coupure brutale, unilatérale le 17 mars, préalable à toute mise en demeure et ou toute sanction (la mise en demeure de la HAC date du 28 mars), qui rend juridiquement nuls et de nul effet tous les actes et procédures qui y sont postérieurs ».

« France Médias Monde s’étonne également que, contrairement au principe de l’égalité de traitement de tous devant la loi, la HAC n’ait ciblé que les chaînes de France Médias Monde au titre d’informations qu’elles ont diffusées sur des exactions présumées de l’armée malienne, alors que des informations de même nature sont diffusées par d’autres médias accessibles au Mali, sans qu’ils n’aient encouru la moindre sanction, ce dont FMM se réjouit », déclare-t-on dans le communiqué.

Le Collège de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a annoncé, mercredi, le retrait définitif de l’autorisation d’établissement et d’exploitation du service de Radio France Internationale (RFI) et de France 24 au Mali, a annoncé la HAC dans un communiqué.

« La décision de retrait définitif fait suite à des manquements relevés par la HAC dans le traitement de l’information sur le Mali par ces deux organes suivis depuis plusieurs mois par le Centre de Monitoring » a déclaré la même source.

Pour rappel, les autorités de la Transition du Mali avaient engagé en mars dernier une procédure de suspension jusqu’à nouvel ordre de RFI en Ondes courte et FM et de France 24 sur toute l’étendue du territoire national pour avoir accusé l’armée malienne d’exactions sommaire contre des civils.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 54

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *