Dakar-Echo

C’est moche!

C’est moche!

Elle peut être bien moche, la République ! surtout quand elle se présente en guenilles avec des hommes et femmes qui ont perdu leur indépendance et leur verve intellectuelle d’hier pour patauger dans des excréments.

Voir quelqu’un qui a subi la fureur aveugle du pouvoir wadien hier au point de susciter la sympathie des sénégalais se comporter en exécuteur est bien triste.

Barrer la route à de potentiels adversaires n’est assurément pas la marque des grands démocrates, mais bien celle des faibles qui ont même peur de leur ombre.

Le parrainage déjà perverti pourrait faire plus de dégâts que la mise à l’écart de la course à la présidentielle de sérieux rivaux.

C’est un véritable danger pour la cohésion sociale. et pendant que le Chef s’exerce à son jeu de pistolero judiciaire pour s’éterniser au pouvoir, les harangueurs d’hier, pour se donner bonne conscience, se taisent s’ils ne se mettent à défendre celui qui les engraisse de sa générosité financière.

Personne pour se scandaliser de ces abus de pouvoir récurrents. Faut pas leur en vouloir, ce n’est pas leur affaire. L’autre pense que l’on fait un mauvais procès au Chef d’avoir mis à l’écart un potentiel adversaire de la gestion publique.

On aimerait bien applaudir si le Chef en avait fait autant pour les dossiers qu’il a reconnu lui- même avoir mis sous le coude.

Bon, un autre esprit jadis si éclairé et qui a perdu de sa brillance sous les lambris dorés du pouvoir, pense qu’on n’a rien compris du décret divin du Chef qui a révoqué un adversaire, lui seul semble avoir compris. et c’est lui qui éclaire de son intensité le Chef.

Demain, le ciel pourrait bien s’assombrir et le réveil être brutal pour eux ! Ce pays tangue dangereusement par la faute d’un homme qui semble nous avoir tous trompés quand il se pré- sentait en agneau. Ndékétéyoo !

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire