Chronique

Bonheur charnel

Pour ceux qui en doutaient encore, voilà que ça devient clair. Dans la tête de ces dames qui veulent l’égalité avec les hommes, celle-ci ne doit pas uniquement figurer sur du papier ou sous forme de lois publiées au Journal officiel.

Elles en ont marre de subir et réclament l’égalité avec les mâles que nous sommes. Jusqu’au lit… Et elles ont trouvé en Ndella Madior Diouf — notre nouvelle idole après Sokhna Aïda Diallo ! — leur porte-voix ou porte-flingue pour tirer sur les mecs.

La bonne dame qui n’a que faire d’un homme qui bande mou a vite bénéficié du soutien d’autres femmes certainement en manque de hard sex !

Juste que certaines de ces militantes du bonheur charnel sont dans l’erreur ou ne sont pas au diapason de la grande révolution sexuelle qui s’est opérée un peu partout dans le monde.

Ou, du moins, ne comprennent pas ce qui se passe dans la tête des hommes de leur époque. En tout cas, nous autres « Kàccoor » ne rêvons pas de femmes soumises.

Nous n’en sommes pas non plus à nous sentir inférieurs à entendre une dame réclamer plus de bonheur charnel.

Cela participe même à enrichir les débats, pardon les ébats (c’est selon). Ces dames qui vivent leur temps pour ne pas mourir idiotes, n’ont pas attendu Ndella pour réclamer ce bonheur.

Elles tiennent depuis une décennie la baguette et dirigent la chandelle. L’autorité de l’homme s’arrêtant à la porte des chambres. Entre quatre murs, ces braves meneuses deviennent Reines et dominatrices.

Et c’est ce que les mecs aiment même si certains n’osent l’avouer. Ce sont-là les nouvelles grilles de lecture que celles qui réclament le bonheur charnel ne doivent pas ignorer.

A moins qu’elles discutent de choses sur lesquelles elles n’ont aucune maitrisent et ne sachent pas non plus la saveur de la chose.

Bref, elles font de la littérature quoi ! Révolue l’époque du « Soxnaci defaroul » et du combat dans le noir. Tout se déroule les yeux dans les yeux et sous lumière tamisée svp !

Nay leer té nay degueur ! Et ceux qui veulent assurer connaissent le chemin qui mène à ce bonheur.

On vous le disait, ce qui se vend le mieux, c’est le sexe ou tout ce qui a rapport à ce machin. Et croyez-nous, ça assure ! « Deem Ba Jeex »

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 48

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *