Afrique

“Africa Finance Corporation” investit 8,4 milliards de dollars dans 35 pays du continent

– Selon un communiqué de l’institution financière, jeudi, dans lequel elle a annoncé l’adhésion du Maroc, du Burkina Faso et de la République Démocratique du Congo

L’Africa Finance Corporation (AFC) a déclaré, jeudi, qu’elle avait jusqu’à présent investi environ 8,4 milliards de dollars dans 35 pays africains, dans le but de combler le déficit d’infrastructure sur le continent.

L’institution financière a annoncé par voie de communiqué l’adhésion du Maroc, du Burkina Faso et de la République démocratique du Congo.

Le communiqué a ajouté : « Nous utilisons l’accès unique aux marchés financiers mondiaux pour promouvoir le développement, intégrer les économies du continent et améliorer les conditions de vie de la population africaine”.

L’AFC a déclaré qu’après l’adhésion du Maroc, du Burkina Faso et de la République démocratique du Congo, au cours du premier trimestre de cette année, le total de ses membres est passé à 31 pays.

Samaila Zbiru, président-directeur général de la Fondation a déclaré , selon le communiqué que, « Cette adhésion est une réalisation historique pour l’Africa Finance Corporation, au moment où nous continuons à étendre notre présence à travers le continent ».

Le ministre marocain de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, a commenté à l’adhésion de son pays en déclarant : « Le Maroc est heureux de rejoindre l’Africa Finance Corporation à un moment aussi critique », selon le communiqué.

Et d’ajouter : « Nous œuvrons à conclure les procédures légales dès que possible, afin de pouvoir profiter des nombreux avantages de l’adhésion à l’AFC ».

L’Africa Finance Corporation, créée en 2007 dans le but de catalyser les investissements du secteur privé dans les infrastructures à travers l’Afrique, est classé en tant que deuxième meilleure institution financière multilatérale sur le continent.

Les pays membres bénéficient de plusieurs privilèges, dont « l’augmentation des allocations d’investissement », « l’accès privilégié aux solutions structurantes », et « les prêts accordés par l’institution financière prêtant aux États souverains ».

*Traduit de l’arabe par Issa Aliou.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 251

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *