Chronique

Absurdités

Quelle absurdité que de commémorer une révolte marquée par des pertes en vies humaines dans l’allégresse et avec du folklore !

Dix ans après la folle journée du 23 juin 2011, qu’est-ce qui a changé positivement dans notre démocratie ?

Apparemment rien !!! Les choses vont même de mal en pis. Tout ce qui avait motivé le peuple à se dresser contre une forfaiture du régime Wade prend des dimensions insoupçonnées aujourd’hui.

Il y a 10 ans, le peuple voulait recoudre cette démocratie pour lui donner, non pas des beaux habits, mais en tout des vêtements moins rapiécés et convenables. Ce, afin que ce pays demeure cette terre de démocratie qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être.

Le peuple s’était mobilisé contre une volonté monarchique et surtout, surtout… un troisième mandat. Un combat héroïque qui s’était soldé par la mort de jeunes gens à la fleur de l’âge. Morts pour un idéal.

Et parmi les opposants à cette velléité d’un troisième mandat, figurait celui qui est à la tête de ce pays et à qui on prête l’intention…de briguer un troisième mandat !

Autant dire que le combat du 23 Juin n’aura servi à rien. L’absurdité a été de voir ses flagorneurs, jamais repus et préoccupés par leur seule ambition personnelle, lui tailler des habits de démocrate.

Certains, avec une dose de démagogie, lui ont même attribué le beau rôle. Ce qui fait de ce pays une mascarade. Passe qu’il nomme un mort en Conseil des ministres.

Mais quand le Chef instruit son ministre de la Santé et se désole du relâchement constaté sur le respect des mesures barrières et du port de masque, on se demande s’il ne rêve pas lui qui vient de mobiliser des foules de dizaines de milliers de personnes dans son titre foncier du Nord du pays !

Quand donc c’est le Chef qui tient un tel discours, on pourrait bien penser qu’il n’a plus la tête à conduire son pays et qu’il a bien besoin de se reposer, plutôt que de forcer pour un troisième mandat.

Le jeune président est apparemment fatigué. Lui qui n’a cessé de tirer la langue à la Covid et qui se prépare à une autre tournée économique. Venir maintenant nous causer du respect des gestes barrière.

Tout cela nous parait absurde. De qui se moque-t-on ?

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 46

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *