Ça se passe ailleursSport

Viborg FF recrute un faux footballeur…sans même l’avoir vu jouer

La supercherie a vite été repérée, dès le premier jour d’entraînement paraît-il. Lorsque celui qui devait s’imposer comme un véritable renfort pour Viborg FF (Danemark), et avait été présenté comme tel, s’est avéré n’être en réalité qu’un très faible footballeur, trop mauvais pour avoir une quelconque chance d’être aligné en deuxième division danoise.

Vu son niveau, proche de zéro, Bernio Verhagen a aussitôt été écarté des terrains. Victime d’une entourloupe, les dirigeants du club danois, trompé sur la marchandise, devaient pour leur part déposer une plainte pénale pour falsification de documents et usurpation d’identité. «Il est clair que c’est une grande arnaque susceptible d’impliquer beaucoup de gens dans plusieurs pays», a souligné le club danois, un brin penaud après avoir été pareillement floué.

Le tort de Viborg a été d’engager Verhagen, qui se prétendait footballeur professionnel et à qui il a offert un contrat de plusieurs mois, sans même l’avoir vu jouer. Le deal a été rendu possible par un intermédiaire de l’agence Stellar Group qui avait contacté le club l’été dernier, plaidant que Verhagen rallierait ensuite le championnat de Chine au début de l’année 2020 et qu’il avait simplement besoin d’un endroit pour jouer d’ici-là.

Renseignement pris, il s’avère que la «perle rare» n’a joué pour aucun des supposés clubs mentionnés dans son impressionnant CV.

Personne en tout cas ne se souvient de son passage à Audax Italiano, un club chilien. L’historique de ses transferts, disponible sur le site transfermarkt, révèle qu’il aurait également transité par le club moldave du Dinamo-Auto, ce dont l’entraîneur, qui n’est autre que l’ancien joueur du Servette FC Igor Dobrovolski, n’a absolument aucun souvenir. Quant au propriétaire du club sud-africain de Cape Town City FC, John Comitis, il affirme que le joueur n’a jamais obtenu de contrat parce qu’ils avaient «découvert quelque chose qui n’allait pas.»

Pour ne rien arranger, le «footballeur fantôme» serait soupçonné de maltraitance envers sa compagne. Selon la presse chilienne, il l’aurait séquestrée dans une chambre d’hôtel. Selon lui, s’il a quitté le pays, c’est uniquement parce qu’il aurait été victime de racisme.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 92

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *