Fake NewsInfoxTechnologie-NTICVie numérique

Une nouvelle IA capable d’écrire de très crédibles fake news, mais aussi d’en détecter

Des chercheurs de l’université de Washington font la démonstration d’une intelligence artificielle capable d’écrire des actualités inspirées du style éditorial de plusieurs médias américains. Elle est aussi capable de repérer facilement les contenus mensongers.

L’industrialisation de la “fake news” serait-elle en marche ? En présentant “Grover”, un groupe de chercheurs de l’université de Washington prouve un peu plus que le facteur humain peut être éliminé dans la création de fausses informations. Ce nouvel algorithme est en effet capable de générer des articles de presse entièrement inventés, mais particulièrement crédibles.

L’IA s’inspire ici de la ligne éditoriale de plusieurs médias américains : le Washington Post, le New York Times, TechCrunch ou encore Wired. Elle reprend le même type d’introduction, une structure de texte identique… Pour un résultat édifiant. Voici par exemple un extrait (en anglais), d’une fausse actualité concernant la destitution de Donald Trump, générée dans le style du Washington Post :

« WASHINGTON — The House voted to impeach President Donald Trump Wednesday after releasing hundreds of pages of text messages that point to clear evidence of obstruction of justice and communication with the head of the Trump Organization about a potential business deal in Russia. The 220-197 vote came after weeks of debate over whether new evidence released by special counsel Robert Mueller’s office signaled sufficient grounds for Trump’s removal from office. The president personally denounced the move, announcing his intent to veto the resolution and accusing Democrats of plotting to remove him from office through a “con job.”

Aussi un bon outil de détection

En contrepartie, les chercheurs de l’Université de Washington affirment que Grover est capable, mieux que n’importe quel autre algorithme, de détecter les textes générés par ordinateur : “Nous avons constaté que les meilleurs algorithmes actuels, avec un niveau modéré d’entraînement, peuvent détecter les fausses actualités générées par une IA des véritables écrites par des humains, avec une précision de 73 %. La meilleure défense contre Grover s’avère être Grover elle-même, grâce à sa précision de 92 %”

Grover serait donc, au final, un des meilleurs outils pour détecter les fake news. C’est pour cette raison que son code source devrait être rendu public, afin de lutter plus efficacement contre la désinformation, un fléau particulièrement problématique sur les grands réseaux sociaux.

JEAN-KLÉBER LAURET

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 53

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *