DiasporaFaits divers

Un manager de Médiacité traite les africains de macaques à Liège

Une manager traite des Africains de « macaques », la Toile s’embrase

Racisme ordinaire ou plaisanterie de mauvais goût ? Reste que, depuis ce dimanche, une vidéo circule sur la Toile. Vue à plus de 70.000 reprises et partagée près de 2.000 fois, elle provoque une véritable consternation chez les internautes.

La manager d’un magasin de sport à Médiacité, un centre commercial liégeois, aurait voulu disposer ses clients par files selon leur origine. Dans la vidéo visiblement filmée par un employé ou un client, on retrouve une petite dizaine de personnes d’origine africaine poussant la dame à avouer ses propos. Une des personnes présentes lui demande si elle reconnait avoir prononcé les termes peu glorieux de « bamboulas » et « macaques ».

Visiblement paniquée, la manager ne savait trop que répondre et, interrompue à plusieurs reprises par les personnes présentes, elle a finalement su s’expliquer. « Sans penser à blesser personne, j’ai dit « on va faire une file d’Arabes, une file de Gwers et une file de … Ce n’était pas méchamment », a-t-elle déclaré avant de présenter ses excuses. « Je tenais vraiment à m’excuser d’avoir utilisé ces termes-là. Je n’ai pas dit Bamboula, mais j’ai dit macaque », confesse-t-elle, désolée et déboussolée de l’ampleur que prend son dérapage verbal.

A la fin de la vidéo, on entend plusieurs personnes hausser le ton et s’énerver.

Nous nous sommes rendus au magasin mais la manager en question n’a pas accepté de parler. « Je ne dirai rien, ça ne sert à rien. Ca me semble assez clair. Mes supérieurs m’interdisent de parler. »

Un membre de la sécurité se trouvait à ses côtés et nous a priés de quitter le magasin.

Reste à voir quelles conséquences attendent cette jeune manager…

Matthias Sintzen

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 188

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *