Politique

Secrétaire général de la Présidence: un vice-président en puissance

Dans l’architecture institutionnelle du Sénégal, le secrétariat général de la Présidence a été toujours une charnière très importante de la Présidence de la République.

En réalité, tous les occupants du poste étaient plus importants que le Premier ministre en place bien qu’ils occupent un rang protocolaire en dessous de ce dernier.

Dans l’histoire politique du Sénégal, ce poste a été toujours occupé par de puissants hommes d’Etat qui avaient une proximité avec le chef de l’Etat jusqu’à être courtisés par les ministres et même les Pm.

Parce que, dans les textes régissant le SG de la Présidence, il est écrit que « Le Secrétariat général de la Présidence de la République est dirigé par un Secrétaire général nommé par décret et placé sous l’autorité du président de la République. Il peut recevoir délégation de signature du Président de la République.

Il assiste au Conseil des ministres, aux Conseils présidentiels et aux Conseils interministériels. Le Secrétaire général de la Présidence de la république a rang de ministre et bénéficie des mêmes indemnités et avantages de fonction.

Il peut recevoir délégation de signature du ministre d’Etat, directeur de Cabinet du Président de la République. Il assiste au Conseil des ministres, aux Conseils présidentiels et aux Conseils interministériels. Il participe également aux séances de travail présidées par le Président de la République. Il dispose d’un chef de cabinet, d’un secrétariat et de chargés de missions. »

Le Secrétaire général est assisté dans sa tâche par trois secrétaires généraux adjoints, nommés par décret également. Ils sont le Secrétaire général adjoint, chargé des affaires sociales et politiques, le Secrétaire général adjoint, chargé des affaires administratives, le Secrétaire général adjoint, chargé affaires économiques. Les Secrétaires généraux adjoints ont rang de secrétaire général de ministère.

Dans leur domaine de compétence, les Secrétaires généraux adjoints suppléent le Secrétaire général en cas d’absence ou d’empêchement et peuvent recevoir de lui délégation de signature.

Le Secrétaire général assiste, en relation avec le Directeur de Cabinet, le Président de la République dans ses tâches de détermination et de conduite de la politique de la Nation.

Il dispose pour ce faire d’une équipe de conseillers spéciaux et de conseillers techniques nommés par arrêté du Président de la République et organisés en cellules.

Alors, il est clair que si la suppression annoncée du poste de PM est confirmée, Mahammad Boun Abdallah Dionne ne perd rien au change parce que, finalement, il devient ipso facto un vice-président au vu des textes qui régissent son titre de secrétaire général de la Présidence.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 129

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *