Politique

Sans surprise, la chambre administrative de la Cour Suprême confirme la radiation de Ousmane Sonko de la fonction publique

La chambre administrative de la Cour suprême a confirmé hier sans surprise la radiation d’Ousmane Sonko, ce jeudi 12 décembre 2019.

Dans sa décision, la Chambre administrative a rejeté le recours introduit par le Syndicat des Impôts, estimant ainsi que le leader du parti «Pastef les Patriotes» avait manqué à ses obligations.

Pour rappel, l’inspecteur des Impôts et des Domaines principal, Ousmane Sonko a été révoqué de l’administration sénégalaise, par décret présidentiel numéro 22016-1239 pris le 26 août 2016.

Le leader de Pastef qui conserve ses droits à la pension à la retraite, a été radié « pour manquement à l’obligation de discrétion professionnelle ».

Un argument contesté à l’époque par le concerné qui a intégré l’Ordre des experts fiscaux du Sénégal, le 26 juin dernier.

Pour le parlementaire, cette décision a été prise à cause de ses révélations sur « les fraudes fiscales » à l’Assemblée nationale et sur « les accusations de magouilles » sur le pétrole et le gaz, portées contre le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye et le frère du Président Aliou Sall.

Pour rappel, Ousmane Sonko avait affirmé que la décision de la Cour suprême ne l’intéresse pas et qu’il ne va plus jamais retourner dans la fonction publique.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 129

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *