PolitiqueVedette - La UNE

Réunion du SEN de l’APR : MACKY SALL à ses anciens ministres: «Ce n’est pas de gaieté de coeur que je me suis séparé de vous»

Hier, le président de la République Macky Sall, en sa qualité de chef de parti politique, a tenu une réunion extraordinaire du Secrétariat exécutif national (Sen) de son parti, l’APR (Alliance Pour la République). Au cours de cette rencontre, il a félicité chaleureusement ses anciens ministres et exhorté ses responsables et militants à l’accompagner dans ses profondes réformes et grands chantiers du quinquennat pour l’intérêt du Sénégal.

Témoignages élogieux et messages d’encouragement résument le discours du président Macky Sall lors de la première réunion post- électorale du bureau politique de l’Alliance pour la République (APR). Des propos perçus comme du baume au cœur ou des mots consolation pour la plupart des ministres remerciés suite à la formation du premier gouvernement du second mandat le dimanche 7 avril dernier. Sans compter les innombrables responsables frustrés qui s’attendaient enfin à se voir donner du « Monsieur le ministre ! »

Tardivement commencée, la réunion a permis au patron de l’APR de s’expliquer devant une salle composée des cadres du parti, mais aussi et surtout de l’essentiel des ministres déchus mais aussi responsables déçus. « Permettez- moi de féliciter les ministres sortants. Je tiens à souligner qu’ils ne sont pas remerciés pour incompétence mais pour des raisons stratégiques. Car, à un moment, il fallait changer à cause des contraintes politiques et des combats futurs que les jeunes et les femmes doivent mener.

Il fallait rajeunir et féminiser. Ce n’est pas de gaieté de coeur que je me suis séparé des vous » a déclaré Macky Sall devant une assistance calme avant de se dire persuadé que les ministres sortants vont l’accompagner dans ses grands chantiers du quinquennat « puisqu’ils seront utiles à mes cotés pour l’intérêt du Sénégal » a ajouté le président Macky Sall.

La même remarque s’adresse aux membres de son cabinet dont certains seront repris tandis que d’autres devront considérer que leur mission à ses côtés a pris fin. Abordant un point de la séance, le président Macky Sall a également félicité tous les responsables et militants du Parti, de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby), les plateformes politiques et citoyennes et l’ensemble des Sénégalais qui se sont mobilisés pour assurer sa victoire nette et sans bavure, lors du scrutin du 24 février 2019.

Selon le président Sall, ce succès éclatant qui ne souffre d’aucune contestation, traduit le caractère transparent d’un scrutin salué du reste par tous les observateurs nationaux et Internationaux ainsi que toutes les organisations de la société civile impliquées dans le processus électoral.

Sur ce registre, le président de la République a évoqué certaines contraintes et réalités qui l’ont poussé à mettre sur place un nouveau gouvernement prenant en charge les questions de l’équité territoriale nécessitant que chacune des quatorze (14) régions soit représentée. Certaines plus que d’autres ! Et surtout la nécessité d’intégrer les jeunes et les femmes compte tenu d’autres paramètres qu’il n’a pas voulu révéler.

Aux militants et cadres de l’APR, le président Macky Sall leur a fait comprendre qu’il devait faire de la place à ses alliés de Bby « car vous n’êtes pas sans savoir que notre parti, l’APR, fait parti d’une grande coalition. « Donc, dans le gouvernement, il fallait réserver des places à nos alliés aux compétences avérées » a expliqué Macky Sall, histoire de faire comprendre que tout le monde ne pouvait être ministre ou reconduit dans le gouvernement Dionne III.

La structuration de l’APR évoquée
Au cours de cette réunion du Sen de l’APR, le président Macky Sall s’est longuement focalisé sur le sens des réformes annoncées dans le modèle fast track qui a pour ambition d’accélérer la marche du pays vers l’émergence conformément au Plan d’Actions Prioritaires (PAP) de la phase du PSE2.

Justement, il a profité de l’occasion pour évoquer la suppression du poste de Premier ministre qu’occupe actuellement Mahammed Boun Abdallah Dionne dont la courtoisie, la fidélité et l’engagement ont été magnifiés. « Je lui renouvelle, ici, toute ma satisfaction » a déclaré le chef de l’état à l’endroit de celui sera sous peu son futur ex-Premier ministre.

Par ailleurs, le président Macky Sall a invité ses partisans et militants à structurer l’APR « car il est grand de structurer notre parti. Il est grand temps que l’APR repose sur un socle pour plus d’opportunités aux membres » a-t-il fait savoir aux militants et cadres de son parti réunis au siège de l’Apr.

Puis, sans donner la parole à qui que ce soit, le président Macky Sall est parti. Autrement dit, il n’y a pas eu de débats. Drôle de parti politique, il faudrait plutôt parler de caserne militaire ! Abdou

Karim DIARRA et P. NDIAYE

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 240

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *