Guinée

La page Alpha Conde déjà tournée

Aussi bien sur les plateaux de télévisions sénégalaises que sur les radios et journaux en ligne étrangers, chroniqueurs, observateurs et invités s’accordent à reconnaitre que le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya n’a pas fait un coup d’état militaire, mais a plutôt viré le président Alpha Condé du pouvoir.

Un pouvoir de trop prolongé illégalement par un troisième mandat contesté. En tout cas, Alpha Condé doit servir de leçon à beaucoup de chefs d’Etat africains obnubilés par un troisième mandat.

En recevant, hier, les ministres sortants, anciens directeurs généraux et autres hauts magistrats, le chef des putschistes, Mamady Doumbouya, a pu mesurer combien les politiciens et tailleurs-constitutionnalistes sont des traitres.

Convoqués au Palais, ces plus hauts dignitaires du régime d’Alpha Condé ont tous répondu présents. D’ailleurs, une source proche du service de presse de la Présidence guinéenne jointe par « Le Témoin » raconte que le ministre de la Défense, le président de la Cour constitutionnelle, le ministre de la Sécurité, le porte-parole du gouvernement et le président de l’Assemblée nationale ont été les premiers à arriver sur les lieux.

Juste après la réunion nous souffle notre interlocuteur, certains ministres et hautes autorités jadis très proches d’Alpha Condé ont multiplié les acrobaties et les signes de main à l’endroit du nouvel homme fort de la Guinée.

Ce, pour non seulement approcher le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya mais aussi pour essayer de rentrer déjà dans ses bonnes grâces.

Pire nous indique-t-on, certains ministres et autorités judiciaires ont enlevé de manière furtive leur masque Covid-19 pour se faire remarquer et photographier en attendant les déballages et délations d’Etat.

En moins de 24 heures, la Guinée des ministres arrogants et des tailleurs- constitutionnalistes a tourné définitivement la douloureuse page Alpha Condé ! Et s’apprête à se prostituer au lieutenant-colonel Doumbouya et à ses hommes…

Articles Similaires

1 sur 13

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *