International

Deux chefs d’accusation retenus contre Donald Trump, dont « abus de pouvoir »

Les démocrates ont retenu mardi 10 décembre deux chefs d’accusation contre Donald Trump dans la procédure de destitution qui vise le président américain : abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès.

Si ces chefs sont ensuite adoptés en séance plénière, sans doute la semaine prochaine, Donald Trump deviendra le troisième président de l’histoire à être mis en accusation au Congrès américain.

Il ne sera toutefois vraisemblablement pas destitué ensuite, puisque le Sénat, chargé de le juger, est contrôlé par les républicains qui font largement bloc autour de lui.

Une enquête ouverte fin septembre
Les démocrates ont ouvert fin septembre 2019 cette enquête après avoir appris que Donald Trump avait demandé à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, favori de la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine de novembre 2020. Après deux mois d’enquête à la chambre basse et une quinzaine d’auditions, la commission judiciaire s’est attelée à la rédaction des chefs d’accusation visant le président.

De son côté, le président américain ne cesse de proclamer son innocence et dénonce une enquête anticonstitutionnelle, accusant les démocrates de ne pas avoir digéré le résultat de l’élection présidentielle de 2016.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 292

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *