Société

Cinq femmes arbitrairement licenciées par Senemer

De nos jours, le Sénégal souffre énormément de syndicats capables de prendre en charge les affaires de « meurtre social » dont sont victimes les pauvres travailleurs. Le licenciement de cinq femmes salariées de Senemer confirme ce grand vide syndical. Motif ? Crise économique !

Tel est l’alibi brandi par M. Fouad Nouasser, Pdg de Senemer, une société de pêche spécialisée dans l’exportation de produits de mer, pour virer ces braves et honorables mères de famille.

Ce qu’il faut également déplorer dans cette affaire, c’est l’ «impuissance» et la complicité de l’Inspection du Travail qui n’a rien fait pour soutenir ces pauvres travailleuses de Senemer dont la plupart sont des veuves et divorcées ayant en charge plusieurs enfants.

En tout cas, s’il existe une institution que le Président Macky Sall doit dissoudre ou réformer, c’est bel et bien l’Inspection du Travail. Un avocat de l’une des licenciées sollicite l’intervention du président de la République Macky Sall et du ministre de la Pêche Alioune Ndoye pour que justice soit faite contre M. Fouad Nouasser, un Sénégalais d’origine libanaise.

« En tout cas, si l’Etat n’intervient pas dans cette affaire, la cliente licenciée que j’ai reçue dans mon cabinet pourrait s’immoler devant les grilles du Palais. Parce que j’avais en face de moi une dame traumatisée et déboussolée préférant mourir que de perdre son travail. Je ne souhaite pas que l’histoire me donne raison de manière fatidique » confie-t-il.

Donc souhaitons qu’une solution rapide et définitive soit trouvée entre Senemer et ses ex- employées avant que l’irréparable ne se produise.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 211

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *