Faits divers

Arrêté dans l’affaire de la cocaïne Ibrahima Thiam « Toubeye », la vie dorée en prIson

Dans tous les Etats de droit où l’on lutte farouchement et sérieusement contre le trafic de drogue, les parrains et caïds tombent avec leurs biens (espèces et nature).

Par exemple en France (2018), la valeur des biens (immobiliers, voitures etc.) saisis par la Police et les sommes confisquées (comptes bancaires, espèces etc.) était évaluée à prés de 500 milliards cfa.

Malheureusement, au Sénégal, tel n’est pas le cas ! Notre pays où les trafiquants arrêtés comme Ibrahima Thiam alias Toubèye s’arrangent pour sauvegarder leur richesse issue du trafic illicite de drogue.

Le président de la République Macky Sall et le ministre de la Justice, Me Malick Sall, doivent user de leur droit de regard sur les dossiers judiciaires relatifs à la drogue pour que les trafiquants tombent avec leur fortune.

Nos confrères du journal « Le Témoin » quotidien ont appris que Toubèye mène une vie dorée en prison (Rebeuss) jusqu’à manifester son désir d’aller au Camp Manuel.

Mieux, on nous renseigne que, du fond de sa cellule, le trafiquant présumé continue d’administrer ses « sociétés » dont les coursiers, comptables, domestiques, chauffeurs et courtiers lui apportent tout ce dont il a besoin.

A ce rythme, la bataille contre les trafiquants est loin d’être gagnée. Rappelons-le, Toubèye s’était livré à la justice sur conseil d’un de ses amis magistrats. Ce, après une longue traque de la part des forces de l’ordre.

Sans oublier les réelles menaces des cartels brésiliens et mexicains l’accusant d’avoir « torpillé » par négligence l’opération des 1036 kg de cocaïne saisis au Port de Dakar.

Après l’éclatement de l’affaire, Toubèye a eu le temps de sécuriser ses biens et avoirs, de préparer sa défense, d’aménager sa vie carcérale, d’huiler son réseau, de mettre à contribution son carnet d’adresses etc.

Souhaitons que le juge d’instruction déverrouille le verrou de la richesse de Toubèye afin de décourager les générations futures attirées par le miroir aux alouettes de l’enrichissement par la drogue.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 114

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *