Politique

Affaire Petro Tim: Aucune personne ne sera épargnée, ni aucun document sous-estimé prévient Bassirou Guèye

La division des investigations criminelles (DIC) de la Police et la Section de recherches de la Gendarmerie héritent d’un dossier lourd.

Pour cause, ces deux services d’élite sont chargés de faire la lumière sur les soupçons de magouilles dans les contrats pétroliers et gaziers du pays et qui impliqueraient directement Aliou Sall, le frère utérin du chef de l’Etat. Pour, donc, démêler le faux du vrai dans les multiples accusations, rumeurs, intoxications mais aussi séparer le bon grain de l’ivraie, le procureur de la République a demandé à la dic et à la Section de Recherches d’enquêter.

Mais aussi de traquer les auteurs de la fuite du rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) consacré aux contrats d’attribution des blocs pétroliers Saint-louis offshore profond et Cayar offshore profond à l’homme d’affaires Frank Timis !
Le procureur de la République fouine dans l’or noir.

Et les premières pépites se font déjà sentir. « Aucune personne ne sera épargnée, ni aucun document sous- estimé. toute personne désireuse de porter un témoignage peut aller à la Dic », a invité, hier, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye.

Et les premiers à être servis sur le plat fort amer du pétrole et du gaz seront sans conteste le maire de Guédiawaye Aliou Sall et Mayeni Jones, journaliste à la chaîne britannique, la Bbc. « Si elle ne vient pas, elle recevra sa convocation.

Mais, nous souhaitons qu’elle vienne », a dit le proc’. «À la Dic, nous avons donné des instructions aux fins de mener une enquête complète sur la réalité ou non de malversation, de concussion et de conflit d’intérêts sur des contrats pétroliers», a ajouté Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la République, lors de sa conférence de presse tenue hier.

Une conférence organisée à la suite d’un reportage diffusé sur la BBC qui a révélé de supposées malversations dans les contrats pétroliers et du gaz et qui mouilleraient au premier chef Aliou Sall, frère du président de la République et non moins maire de Guédiawaye.

A ceux qui doutent de l’audition d’Aliou Sall, le procureur de la République rassure. « « L’enquête ne serait pas suffisamment sérieuse si le maire de Guédiawaye, éclaboussé par l’enquête de la BBC, n’était pas entendu», a-t-il estimé.

« La balle est dans le camp de ceux qui détiendrait des preuves…»
Dans le cadre de cette enquête qui promet d’être difficile, le chef du parquet a lancé un appel à témoins. Et Serigne Bassirou Guèye de demander à toutes les personnes qui détiennent des informations pouvant « aider l’enquête » à se rapprocher de la Division des investigations criminelles (Dic) et de la Section de recherches, chargées d’élucider cette affaire qui apparaît comme une épine au pied de la République.

«Faute de quoi, les témoins potentiels concernés recevront des convocations. L’enquête ouverte pour faire la lumière sur des malversations présumées dans la cession des blocs pétroliers et gaziers de Cayar Offshore et de Saint-Louis Offshore n’épargnera aucune piste », a assuré Serigne Bassirou Guèye.

Selon qui, «la balle est dans le camp», de ceux qui détiendrait des preuves pouvant aider à tirer cette affaire au clair, en faisant allusion à l’ancien Pm Abdoul Mbaye et l’ancien ministre Thierno Alassane Sall qui alimentent depuis un certain temps la chronique au sujet de malversations présumées sur les contrats à propos du pétrole et du gaz découverts au large des côtes sénégalaises.

Et pour le responsable de la fuite du rapport de l’inspection générale d’Etat (IGE), le procureur prévient que les dispositions de l’article 223 du Code pénal vont être appliquées si l’auteur de cette publication illégale venait à être identifié.

Maguette SEYE

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 129

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *