Dakar-Echo

Un projet de construction d’un hôtel 5* et de résidences secondaires dénommé La Marina de l’Emergence sur l’Ilot Sarpan

Un projet de construction d’un hôtel 5* et de résidences secondaires dénommé La Marina de l’Emergence sur l’Ilot Sarpan

Toujours annoncé mais jamais exécuté, cette fois ci le projet semble bien avancé.

Après les rumeurs d’une base militaire américaine sur l’île, rapidement abandonné devant la levée de boucliers, un autre projet d’aménagement sur l’îlot Sarpan qui fait partie de l’archipel de la Madeleine est en cours avec un bail emphytéotique sur 99 ans.

Le projet est ficelé au point de chercher à mobiliser des ressources financières de plus de 130 milliards F CFA.

Il est prévu dans ce projet, la construction d’un hôtel 5 étoiles ainsi que de villas d’habitations de luxe réservées exclusivement aux nantis.

l’Ilot Sarpan sera de fait privatisée, ce qui n’est qu’une question de mois si on n’y prend garde en dehors des graves problèmes environnementaux que cela va soulever pour cet espace protégé réservé à la faune et à la flore.


La Marina de l’Emergence

Ce projet monumental, pompeusement appelé « La Marina de l’Emergence sous la vision éclairée de son excellence Macky SALL Président de la république du Sénégal » est en cours, son coût l’est encore plus. A se demander si la folie des grandeurs n’a pas touché les initiateurs du projet?  

Mais c’est sans compter avec les promoteurs de ce projet qui ont de la suite dans les idées. Le promoteur n’est autre que le sulfureux Mouhamadou Mouctar Diagne président de la société MHL et très proche du pouvoir en place avec la complicité d’hommes d’affaires véreux.

Selon les initiateurs du projet, celui ci devra s’étendre sur 15 hectares,( notons que l’île fait 15 hectares ) en plus des hectares gagnés sur la mer dont 476.600 m2 de surface habitable, 3.000 places de parking bateaux, 3.000 résidents, 10.000 employés, 50.000 nuitées hôtelières par an, 50.000 emplois promis avec des résidences de très grand standing international, sur des lots de 2000 m2.

Pêle-mêle, les atouts loufoques mis en avant sur la plaquette pour vendre ce projet sont les suivants:

  • Une localisation exceptionnelle de l’Ile située à 5 kilomètres à peine du centre de Dakar au sens qu’elle permettrait d’assurer une bonne protection contre le vol et le vandalisme. »
  • Une plage aménagée en eau libre mais protégée de la houle, pouvant accueillir confortablement 300 personnes.
  • Un nombre limité de résidences secondaires hors normes.
  • La pratique de la pêche sportive, la plongée sous-marine, la voile, la thalassothérapie.
  • La pratique inexistante de la voile à Dakar alors que toute la zone située au sud de la pointe des Almadies jusqu’à Saly, protégée des fortes houles, constitue un espace idéal d’évolution pour les plaisanciers.
  • Tourisme nautique et navigation de plaisance
  • L’absence de port de plaisance alors qu’il existe un fort potentiel tant au niveau de la clientèle locale que des bateaux de passage
  • Pour les navigateurs, les îles de la Madeleine deviendraient une nouvelle étape dans la continuité des Canaries et des îles du Cap Vert sur la route du Brésil et des Antilles.
  • Un accès strictement réservé aux membres permanents du Club Nautique et leurs invités,  aux propriétaires des résidences secondaires et/ou à leurs ayant-droit, aux plaisanciers de passage, aux clients de l’hôtel et de ses restaurants (sur réservation).

La société MHL rassure sur la plaquette en affirmant que tout a été fait pour limiter les nuisances environnementales et écologiques (sic).  

Notons que cet archipel d’origine volcanique constitue depuis 1976 un parc naturel qui abrite de nombreux oiseaux aquatiques : paille-en-queue, cormorans, balbuzards pêcheurs, fous de Bassan qui profitent des eaux très poissonneuses de l’archipel dans le périmètre duquel la pêche est interdite.

On peut également y rencontrer des tortues de mer qui viennent pondre sur les quelques plages de sable. Et bien sur, pas de serpents !! Tout cela risque d’être un vieux souvenir si nous n’y prenons garde.

Saliou NDIAYE

Articles similaires

1 Commentaire

  1. dembadiop123@yahoo.fr'
    diop demba
    29 avril 2019 à 21 h 45 min

    Nous osons espérer que ce projet ne passera pas sinon il faudra qu’ils passent sur les cadavres des pecheurs pour le faire. C’est de pire en pire dans ce pays

Laisser un commentaire