HumanitaireSolidarité

Un convoi humanitaire pour Podor se prépare chez Humanis

Comme tous les deux ans, le collectif Humanis organise un convoi humanitaire vers l’Afrique. Destination cette année : le Sénégal.

4,5 tonnes de matériel, c’est ce que va apporter Humanis au Sénégal. Du matériel scolaire bien sûr, des livres, des jouets, des habits, des cahiers, des stylos, etc. Mais, surtout du matériel médical et paramédical, avec notamment un cabinet dentaire, des lits, des pansements, des orthèses, des déambulateurs, ou encore des chaises roulantes.

Une sacrée opération qui a nécessité des mois de préparation. Il y a eu les collectes et le tri du matériel, toutes les démarches administratives (visas, dédouanement des marchandises…). « On fait ça tous les deux ans et ce sera le 6e convoi de ce type. En 2018, on avait même poussé jusqu’en Guinée Conakry. C’est aussi un convoi avec des passionnés de camions. L’initiative est d’ailleurs venue de l’association Raucca qui regroupe des collectionneurs d’utilitaires anciens dans le nord de la France », souligne Jean-Marie Pons, un des vice-présidents de Humanis. Et d’ajouter : « On sera deux chauffeurs par véhicule, donc on pourra apporter nos connaissances techniques et notre expérience. Et puis, on va apporter des biens qui seront utiles aux populations sur place. »

Plus de 6 500 km à parcourir

Jean-Marie Pons sera de l’aventure pour la deuxième fois, aux côtés d’autres vice-présidents du collectif, Michel Steinecker et Chantal Bischoff, qui ne conduira pas mais accompagnera le convoi pour la première fois.

Le départ est prévu le 2 février 2020 de Strasbourg. Direction Lille pour rejoindre le reste du convoi. Le lendemain, les trois véhicules entameront leur périple à travers la France, puis l’Espagne. « Les sociétés d’autoroute nous exonèrent de péages en France, et on a également une aide pour le carburant », poursuit celui qui a participé à plusieurs missions humanitaires dans le monde. À Algésiras, le convoi prendra le bateau pour Tanger. Ensuite, il traversera le Maroc, le Sahara occidental, la Mauritanie et enfin le Sénégal. Au total plus de 6 500 km. Le matériel sera transporté dans un porteur, un semi-remorque, et un bus servira de « lieu de vie » pour l’équipe durant le voyage.

« J’ai déjà fait deux missions à Gamadji Saré. J’ai donc des contacts dans la région, ce qui a facilité les choses, explique Chantal Bischoff, infirmière de métier. Le nord du pays, assez pauvre, a une certaine densité de population. On livrera l’hôpital de Podor, qui est en bordure du fleuve Sénégal. L’hôpital se chargera de repartir le matériel entre les dispensaires de N’dioume et Gamadji Saré. » La vice-présidente de Humanis apportera aussi des tests de dépistage du VIH : « J’espère pouvoir faire une séance de sensibilisation. »

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 25

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *