Afrique de l'OuestFaits diversInternationalMaliVedette - La UNE

Treize militaires français trouvent la mort lors d’une collision entre deux hélicoptères au Mali

Un hélicoptère de combat Tigre et un hélicoptère de transport se sont percutés lors d’une opération au Mali. Treize soldats français, membres d’équipages et commandos, ont péri.

L’Élysée a confirmé la collision de deux hélicoptères militaires français, lundi 26 novembre, dans la région du Liptako malien. Un hélicoptère de combat Tigre et un hélicoptère de transport de type Caïman se sont écrasés après s’être heurtés lors d’une opération de combat.

Treize militaires français ont péri dans ce crash.

Emmanuel Macron a salué avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires de l’armée de terre, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel, a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

L’accident a eu lieu dans la région de Menaka, dans le sud-est du Mali, une zone où les forces armées maliennes et les troupes de l’opération Barkhane conduisent depuis plusieurs semaines des opérations antiterroristes contre des groupes armés qui harcèlent les garnisons locales et sèment la terreur parmi les populations locales.

Ces pertes portent à 28 le nombre de soldats français tués dans cette zone depuis le déclenchement Serval, en janvier 2013. Le dernier mort en date était un brigadier du 1er Spahis, tué par un IED, également dans le secteur de Menaka au Mali le 2 novembre.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 559

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *