HumanitaireSolidarité

Transfert de plus de 350 migrants sur un navire-quarantaine en Sicile

Plus de 350 migrants qui se trouvaient sur le navire humanitaire Sea Watch 4 ont commencé à monter à bord d’un navire-quarantaine mercredi après-midi près de Palerme, en Sicile (Italie), a indiqué l’ONG humanitaire Sea Watch.

Parmi les 353 migrants se trouvent également ceux secourus ces derniers jours par le navire affrété par l’artiste de rue britannique Banksy. «Les premières personnes sont arrivées sur le navire-quarantaine et l’opération se poursuit», a déclaré à l’AFP Mattea Weihe, une porte-parole de Sea Watch. «Près de deux semaines sont passées depuis notre première opération de secours et les personnes à bord, dont des femmes et des enfants, sont désormais épuisées», a par ailleurs écrit l’ONG allemande sur son compte Twitter.

Les migrants à bord du Sea-Watch 4 ont été secourus au cours de trois opérations distinctes, dont celle effectuée par le Louise Michel rose et blanc, un bateau de sauvetage de 30 mètres sponsorisé par le mystérieux artiste Banksy. Dans le même temps, à l’hôpital Cervello de Palerme, tout proche, une mère immigrée qui a été testée positive au Covid-19 et son nouveau-né étaient en cours de traitement mercredi, a indiqué l’agence de presse ANSA.

La femme, qui avait commencé le travail d’accouchement mardi dans le centre d’accueil de migrants sur l’île de Lampedusa, avait été embarquée sur un hélicoptère pour être transférée à Palerme, mais elle a accouché pendant le vol. Les récentes arrivées de centaines de migrants chaque jour alimentent la colère des responsables de Lampedusa et de la Sicile, alors que l’épidémie de Covid-19 complique la situation.

Le président de la région Sicile, Nello Musumeci (droite), et le maire de Lampedusa, Toto Martello, devaient rencontrer le Premier ministre italien Guiseppe Conte mercredi après-midi à Rome pour discuter de la question, selon les médias italiens. Du 1er août de l’année dernière au 31 juillet de cette année, plus de 21.600 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes, soit une hausse d’environ 150% par rapport aux quelque 8.700 débarquements de l’année précédente, selon les données officielles.

Malgré cette forte augmentation, le nombre d’arrivées de migrants est encore nettement inférieur aux chiffres des années précédentes, lorsque Rome n’avait pas encore signé un accord avec la Libye pour que ses garde-côtes empêchent les départs de migrants.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 25

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *