International

Rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong Un

C’est une rencontre historique. Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong Un se sont rencontrés ce dimanche dans la Zone démilitarisée (DMZ) entre les deux Corées. Les deux hommes se sont serrés la main. Le président américain est ensuite entré à pied en Corée du Nord.

Le chef de la Maison Blanche a franchi la limite qui marque la séparation entre les deux Corées dans le village de Panmunjom, où a été signé l’armistice de 1953. Jamais aucun président américain avant lui n’avait foulé le sol de la Corée du Nord.

«C’est un grand jour pour le monde », a lancé Donald Trump après la poignée de main entre les deux dirigeants. « Cela signifie que nous voulons mettre un terme à un passé fâcheux et essayer de créer un avenir nouveau ». De son côté, Kim Jong Un a espéré « surmonter les barrières » grâce à ses liens avec Trump.$

Le président américain a annoncé que les négociateurs des deux pays reprendraient les discussions « d’ici deux à trois semaines » à propos du programme nucléaire de Pyongyang.

Il a également assuré avoir proposé à son homologue à se rendre aux Etats-Unis, expliquant qu’il «l’inviterait bien à la Maison-Blanche ». «Cela se fera un jour ou l’autre », a estimé Trump.

Un peu plus tôt dans la journée, le président sud-coréen, Moon Jae-in, avait annoncé que Kim Jong Un avait accepté la proposition lancée à la dernière minute par Donald Trump. Arrivé samedi soir en Corée du Sud, le président américain avait adressé via Twitter cette invitation surprise à Kim Jong Un à venir lui dire « bonjour ».

« Nous allons dans la Zone démilitarisée (DMZ) et je vais rencontrer le président Kim. Je m’en réjouis beaucoup », a déclaré Donald Trump lors de la conférence de presse.

Le dirigeant américain était arrivé dimanche matin dans la DMZ. Accompagné par le président sud-coréen Moon Jae-in et des militaires américains, Donald Trump a gagné une plateforme depuis laquelle il est possible d’observer le territoire nord-coréen.

Le rapprochement entre les deux pays semblait ces derniers mois dans l’ornière depuis l’échec du deuxième sommet Trump-Kim, au Vietnam, en février dernier.

La rencontre ne suffira probablement pas à régler le délicat dossier nucléaire nord-coréen. Mais le symbole est important pour deux pays qui se menaçaient mutuellement d’annihilation il y a encore un an et demi.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 292

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *