Faits diversSociétéVedette - La UNE

Plusieurs membres de la société civile Sénégalaise arrêtés à Dakar pour distribution de flyers

Le bras de fer se poursuit à Dakar. Après les manifestations des deux dernières semaines contre la hausse des prix de l’électricité au Sénégal, diverses organisations de la société civile sénégalaise s’étaient données rendez vous à Dakar pour sensibiliser les habitants sur la hausse du prix de l’électricité en distribuant flyers dans les rues de la capitale sénégalaise.

C’était sans compter avec la présence des forces de l’ordre qui ne les ont pas laissés faire. Les policiers ont embarqué tout ce beau monde, direction le commissariat central de Dakar.

Au final, une plus d’une quinzaine de leaders de la société civile et de manifestants ont été arrêtés. Ils se trouvent toujours entre les mains de la police judiciaire.

Les quinze responsables sont: Cheikhou Camara du mouvement Y en a marre, Adja Samir Seck de Petro Team, Almamy Talla alis Fou malade du mouvement Y en a Marre, Aliou Sané le coordonateur du mouvement Y en a Marre, Pape Gadiaga du mouvement Y en a Marre, Falou Diagne du mouvement Nitu Deug Valeur, Mamadou Ndoye du Snp, Omar Toure  plus connu sous le nom de Thiat du mouvement Y en a Marre, Pape Diallo du mouvement Y en a Marre, Seyni Diaby du mouvement Frapp France Dégage, Moriba Cissokho du mouvement Y en a Marre, Abdourahmane Samaké du mouvement One million, Babacar Yabaré du mouvement Y en a Marre, Gabriel du mouvement Y en a marre, et Pape Abdoulaye Toure de Snp

La plupart sont des manifestants sont accusés d’avoir bravé l’interdiction des autorités. Ils sont accusés d’avoir organisé une manifestation sur la voie publique sans autorisation ni déclaration préalable. Certains ont été interpellés dès le début de la distribution, c’est le cas de Thiat, de Aliou Sané…

Seydi Gassama se demande si la liberté d’expression existe encore au Sénégal
Sur Twitter, le droit de l’hommiste Seydi Gassama se demande si la liberté d’expression existe encore au Sénégal, car comment peut on arrêter et détenir à la police des gens qui distribuent des flyers ce qui n’a rien de subversif selon lui.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 383

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *